Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MoDem

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: MoDem   Dim 8 Fév 2015 - 19:43

Je lis dans la partie modem ... mais comme vous êtes nombreux (tout est relatif )  Wink à ne pas accéder aux commentaires,
je replace en informations générales des partis politique :

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/2017-dernier-essai-pour-francois-bayrou_1648170.html#hMp5klT4ByMLTvKL.99

2017, dernier essai pour François Bayrou ?

Pour la présidentielle, François Bayrou soutient à ce jour Alain Juppé.
Mais si celui-ci échoue...
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: MoDem   Jeu 12 Fév 2015 - 14:18

Malgré la rancune de ce dernier, qui lui reproche toujours son vote pour François Hollande, Bayrou ne doute pas qu'ils se reverront. A l'initiative, cela va sans dire, de l'ancien président. "Le jour où il m'appelle, confiait-il récemment à L'Express, je lui répondrai que je suis d'accord pour le voir, évidemment en terrain neutre. Et je lui répéterai en face ce que je pense, notamment de sa campagne de 2012." Une fois l'abcès crevé, il devrait rester de la place pour la discussion. En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/2017-dernier-essai-pour-francois-bayrou_1648170.html#swaGYoFTioMZ8E4k.99 a écrit:

zut, je n'avais pas ouvert le lien ci-dessus ayant lu directement le magazine ...
S'il s'entend avec sarko j'aurai de la peine à suivre ! La campagne de 2012 n'était tout de même pas le seul différent :hein ?
Et, au dernier rassemblement UMP vous avez entendu les huées de la foule quand Juppé à courageusement prononcé le nom de Bayrou ?
Courageusement ? oui ; mais en m^me temps la droite ne gagnera pas sans le centre ...
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 55
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: MoDem   Sam 21 Fév 2015 - 11:44

Il est clair que ce geste bizarre, ce vote clairement "socialiste" de F. Bayrou reste pour beaucoup incompris. Si encore François Hollande avait fait preuve à l'époque de "blairisme", ce qui était loin d'être le cas...   J'aurai pu comprendre qu'il ait des affinités avec Valls et toute la partie "fréquentable" du PS. Mais pour Hollande, tout de même (???!!!). Se laisser aveugler à ce point par l'antisarkozisme.

Moi je lui pardonne, dès le moment même ou il a fait ce choix. Parce que c'est un homme qui n'a pas fait beaucoup d'erreur. Et celles qu'il a faite ne sont pas un calcul, mais seulement la traduction de sa grande humanité.

Sarko n'a pas voulu faire l'inventaire de son mandat. Il faut que F. Bayrou fasse l'inventaire de ses actions: pour retrouver l'amitié de la droite modérée, sans perdre l'hypothétique crédit de la gauche socio libérale.

Je crois que peu de monde doute de sa valeur. Il faut qu'il se remette en selle, car même s'il veut être le lieutenant du Marschal Juppé droit dans ses bottes, il lui faut ajuster ses étriers, et s'acheter un nouveau chapeau.

Vu l'état de la France, de l'Europe, du monde...   je tremble pour eux. Je commence à croire, au vu de ce que l'on peut percevoir ci et là, que les modérés n'ont plus beaucoup de crédit dans l'opinion, et que la victoire 2017 sera partagée entre l'abstention et le FN.

Je ne doute pas des hommes, je doute de la possibilité, de la capacité du peuple à se réunir derrière ce qui est raisonnable, de la capacité du peuple à se remotiver derrière une "N ième" programmatique mobilisatrice optimiste. Je sens bien encore ci et là, des énergies résolues, mais orientées sur la réussite sociale individuelle, beaucoup moins sur la reconstruction de la nation.

Les gens dynamiques et positifs, de mon ressenti, semble de plus en plus apatrides, roulent pour eux, et surtout pas pour un pays, le notre en occurrence. Quand la patrie sociale et politique disparaît, loi du vide oblige, la patrie de l'argent apparaît. Quand la réussite collective est un fiasco, la réussite individuelle est un refuge. La preuve: l'interminable enrichissement de 10% de la population mondiale, au détriment du reste. "Le reste" a un vaste problème à résoudre, et une grande réflexion à mener sur son comportement consumériste, et sur son irrépressible besoin d'enrichir les "déjà trop riches".

Faire de la politique autrement, ce sera ça ou rien.

Il ne s'agit pas de "punir" les trop riches. Au nom de quoi? N'importe qui aurait fait la même chose à leur place. Il s'agit de les contourner, de leur faire concurrence, de court-circuiter leur marché par le rétablissement de réseaux de distribution de taille PME relocalisés.

Cette initiative ne peut pas venir de l'état. C'est la qualité de la société civile qui a ce défit sur les bras. Et au lieu de se bousculer au portillon pour avoir un emploi chez les riches, les jeunes feraient mieux de se retrousser les manches, de se rassembler, de coopérer, pour rétablir des marchés à taille humaine, avec des motivations bien sur lucratives, mais pas dépourvue d'une volonté d'utilité publique. Il est vain, pour ces jeunes, de développer des applications informatiques gadgets et bidons, ce que De Gaulle aurait appelé des "porte clés". La France a vocation a fabriquer autre chose que des porte clés, me semble t il, surtout avec les années d'étude engrangées par les  moins de 40 ans. Tout ce bagage pour rentrer avec empressement dans les sectes de l'argent... franchement, mesdames, messieurs, vous valez mieux. Sans aucun doute. Mettez vous au service d'autre chose, le FN disparaîtra de lui même. Réconciliez vous avec le risque et la créativité. Ne laisser pas faire les choses à votre place. Ne laisser pas les normes verrouiller toute possibilité de petite initiative, ce que patronat et syndicats, de concert, on organisés. Les syndicat n'aiment pas, eux non plus, la petite initiative, dans laquelle ils ne peuvent pas s'implanter ni se ramifier, du moins sous leur fond et forme actuelle.

"La politique autrement" ne viendra pas d'en haut. Il ne faut pas rêver. Il y a dans le peuple une masse d'intelligence gaspillée et corrompue au côté obscur de "la Force".


Comment élire un candidat, dans la pure démocratie, qui nous dira cela?


Je n'ai pas la réponse. Mais c'est bien là que la réflexion est à mener.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: MoDem   Mer 4 Mar 2015 - 20:32

http://www.lepoint.fr/politique/bayrou-soutient-juppe-pour-le-moment-04-03-2015-1910021_20.php

.............................................
Citation :
"Pour l'heure"

Une mise au point que François Bayrou sait nécessaire tant les commentateurs et ses propres lieutenants sont nombreux à être convaincus de son envie de jouer, en 2017, la carte de la dernière chance. Mais ses déclarations enflammées en faveur d'Alain Juppé suffiront-elles à persuader tout ce petit monde de sa résignation ? Pas sûr. Car l'édile de Pau a apporté une nuance. Une nuance certes soigneusement dissimulée dans l'expression "pour l'heure", mais une nuance de taille.

"Alain Juppé paraît pour l'heure en situation de pouvoir le faire", dit le centriste. En langage bayrouien, cela signifie qu'on se réserve le droit de réexaminer la situation le moment venu. Pour l'heure justement, Bayrou se laisse parfois aller à douter en privé des chances de victoire de Juppé à la primaire de la droite en 2016. Le soutenir en 2015 n'est donc pas un engagement trop risqué aux yeux du centriste. Cela lui permet d'envoyer des signaux amis à l'électorat de centre droit et de se construire une stature d'homme d'État responsable face au risque d'un 21 avril - à l'endroit ou à l'envers.

Et si le maire de Bordeaux centro-compatible échoue à la primaire face à Nicolas Sarkozy, il serait tout à fait légitime, pense Bayrou, de représenter le centre abandonné à l'élection présidentielle. Le plan semble parfait.

Soutien ou candidature ?

Mais que se passera-t-il si, aux termes de mois d'efforts, Alain Juppé l'emporte ? Même dans l'entourage de l'ancien Premier ministre, on avoue à demi-mot prendre avec beaucoup de pincettes le soutien affiché aujourd'hui par François Bayrou. Le Béarnais qu'on dit souvent "obsédé" par la présidentielle acceptera-t-il de se ranger docilement derrière le candidat de la droite ?

En guise de réponse, un proche du centriste à qui Le Point.fr posait la question quelques mois plus tôt nous invitait à observer son investissement dans sa chère ville de Pau. Pau comme point d'arrivée local ou Pau comme point de départ national ? À voir.

Obsédé par la présidentielle ? Suspect
Serait-ce des propos tenus pour laisser penser que Juppé ne peut faire confiance à FB ?
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: MoDem   Mer 4 Mar 2015 - 20:39

http://www.mouvementdemocrate.fr/article/a-force-davoir-des-comportements-caricaturaux-la-democratie-francaise-devient-caduque

Citation :
J'aimerais que vous m'éclairiez sur votre avenir …

L'important ce n'est pas mon avenir. L'important c'est la situation dans laquelle est la France.

Parlons de l'UMP, qu'elle est votre position par rapport à cela ? 2017 arrive, comment voulez vous construire une alternative ?

Si Alain Juppé, qui a choisi le mécanisme de la primaire – je suis un plus réservé par rapport au mécanisme de la primaire – est choisi, je n'aurai aucun mal à trouver avec lui un accord favorable pour que l'ensemble soit un ensemble solide. Alain Juppé a, me semble-t-il, les qualités pour le faire.

Et si Nicolas Sarkozy est choisi par la primaire ?

Nous serons libre et nous verrons ce que nous ferons.

Ce que vous dites aux électeurs de droite, c'est que si ils veulent une union au premier tour, pour éviter une absence au deuxième tour, Alain Juppé est l'homme de la situation pour s'allier avec le centre ?

Ce que je crois c'est qu'il faut une démarche de rassemblement et de volonté du pays, qui ne soit pas une démarche de monter les uns contre les autres. Si vous montez les uns contre les autres, vous êtes sûr que vous ne pouvez pas remonter le pays. Ceci est vrai dans une entreprise, dans une association, dans une famille, et c'est vrai évidemment pour un ensemble national. C'est vrai pour une ville. Votre mission quand vous êtes en responsabilité c'est que les gens puissent travailler ensemble, puissent s’estimer, puissent réfléchir, puissent ne pas se regarder comme des ennemis irréductibles alors qu'ils sont concitoyens et, qu'ils réfléchissent au contraire en se sentant co-responsables de l'avenir du pays.
Citation :
Merci François Bayrou de nous avoir rendu visite. On commence à y voir un peu plus clair dans votre positionnement pour les mois à venir.

C'est extrêmement clair.

c'est clair !
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 55
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: MoDem   Mer 4 Mar 2015 - 21:35

Voici la trame, mais il faudra quelque coup de navette avant d'avoir le tissus.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: MoDem   Sam 4 Avr 2015 - 11:41

http://www.mouvementdemocrate.fr/article/le-centre-nest-pas-une-succursale-de-lump



Donc, si on lit ou écoute bien François Bayrou :
Le CENTRE n'est pas une succursale del'UMP !

Ce qu'il va falloir nous prouver !

Pour l'instant tout ce qui est dit là me semble du réchauffé ...
Rien de nouveau au modem ... l'espoir de l'Alternative est enterré ... définitivement ?
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 55
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: MoDem   Sam 4 Avr 2015 - 23:00

Ah je suis content! François Bayrou voit la présence du FN sur l'échiquier politique de la même manière que moi!

Citation :
La proportionnelle…

C’est la règle électorale de tous les pays européens continentaux sans aucun exception sauf nous. Pourtant l’Allemagne n’est pas mal gouvernée, les pays scandinaves ne sont pas mal gouvernés.

Quitte à faire entrer des dizaines de députés Front National à l’Assemblée nationale ?

Mais, Madame, ils représentent des Français. Je me suis toujours opposé à leurs idées et peut-être encore davantage à leurs obsessions. Mais ce sont des Français comme vous et comme moi, et comme Monsieur Valls et comme Monsieur Sarkozy. Ils ont le même droit électoral. Ils ont la même carte de vote dans leur poche. De quel droit des gens qui sont supérieurs ou qui se croient tels, peuvent-ils dire « Mesdames et Messieurs, vous avez un vote qui ne nous convient pas donc vous ne serez pas représentés ? ». De quel droit ? De quelle légitimité ? Qui sont ceux qui ont voulu cette injustice ? Ceux qui ont bâti un système qui avec le temps est devenu un système de monopole de pouvoir pour deux formations politiques seulement. Donc pour moi il n’y a aucune légitimité à dire cela et s’il y a des Français qui votent pour ces formations politiques – que je combats sans n’avoir jamais varié – et bien il faut qu’ils soient représentés. Et cela obligera peut-être les autres à réfléchir à ce qui les rapproche et à avoir une attitude qui change pour les Français, qui soit plus digne que les affrontements complètement artificiels et stériles de ces gens qui s’injurient d’un bout à l’autre de l’hémicycle de l’Assemblée en prétendant que c’est de la faute des autres.


Voilà! Donc n'ayons pas peur du FN. Laissons le venir "aux affaires", c'est le meilleur endroit pour le combattre, pour lui oter sa toute puissance dénonciatrice immaculée de tout échec politique!

S'ils viennent aux affaires, ils auront des échecs, et pas des moindres! Bayrou est intelligent, l'alternative du centre peut se bâtir sur un rejet du FN. Mais la seule question que je me pose est la suivante: généralement les milieux populaires sont assez, comment dire, littérals, clivés, braqués sur 2 ou 3 points concernant la vie courrante, mais généralement assez largués sur l'intérêt de l'Europe, les politiques et stratégies économiques. Alors comment amener cet électorat méfiant et insurgé vers un parti qui prone le pluralisme politique et le consensus? Eux qui ont une indigestion des magouilles d'alliance au point ou ils ont mis tout cela dans un grand sac étiqueté UMPS, pendu au plafond, et dans lequel ils cognent comme dans un punching ball? Eux qui sont incapables bien souvent de créer ou de trouver leur propre emploi sans être tenu par la main (rien de péjoratif, juste la pure vérité qu'il faut absolument entendre).

Nous vivons dans un pays qui croit naïvement qu'il suffit de former les gens pour qu'ils soient employés et compétent. Perso, j'ai connu des tas de gens qu'on a essayé de former pendant des lustres et qui ne seront jamais compétent. La compétence ne dépend pas tant de la formation mais de l'aptitude individuelle. Notre pays égalitariste refuse de reconnaître que des gens sont parfois compétent sans formation, et parfois incompétent avec un blindage de diplôme.

Pour que la classe populaire retrouve sa dignité, il faut absolument cesser l'élitisme à outrance et la sélection par les maths. Après, on pourra faire de la politique. Pas avant.

Je viens d'apercevoir Adriana Karembeu dans un téléfilm en rôle principal. Quel est la formation et le diplôme qui lui a permit d'accéder à ce poste? Est elle pour autant incompétente? N'as t elle pas créé son propre emploi? Et bien il y a des gens des classes populaires qui arrivent à faire des choses similaire, seulement lorsqu'ils s'aperçoivent que le barage du diplôme est une foutaise, au grand dam des élites vociférant, et de ceux qui ont léché le parquet des écoles pour y arriver(par exemple).

Il faut refaire connaissance avec nos qualités intérieures, avec nos véritables utilités, avec nos vocations. Après, seulement après, on pourra faire de la politique digne de ce nom, dans une démocratie restaurée, avec une abstention moindre.

Je n'oublierai jamais que le plus compétent de mes employés a été un jeune homme, pour qui faire une division était un problème insurmontable. Je lui ai donné une astuce, et un jour, il a su faire des divisions avec une méthode inventée par lui même. Comme quoi toutes les intelligences ne rentrent pas dans les académismes, et que la défiance est souvent productive!

En sélectionnant par les maths, on qualifie des copilotes qui s'écrasent dans les alpes. Sauf mon entier respect pour cette profession. Les politiques, les économistes, sont aussi sélectionnés par les maths... leur trajectoire est tout aussi descendante.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: MoDem   Sam 18 Avr 2015 - 20:21

Je reporte ici le post de gillou mis dans la partie modem ...

2017: Pourquoi Bayrou sera candidat

Le directeur du Crec, Alexambre Vatimbella, analyse les raisons qui vont très certainement pousser le président du Modem à se présenter une quatrième fois comme candidat pour les présidentielles.

Alexandre Vatimbella est un journaliste français.
Il est, depuis 2008, directeur de la rédaction de l'agence de presse LesNouveauxMondes.org, qui est spécialisée sur les pays émergents et la mondialisation.
Il est également le directeur du Crec (Centre d'étude & de recherche du centrisme), un centre indépendant sur la pensée politique centriste, avec le site Le Centrisme.

Laissons un peu de côté les débats politiciens ou les controverses sur les ambitions personnelles et tâchons de comprendre, politiquement parlant, pourquoi il y a toutes les chances que François Bayrou soit une nouvelle fois candidat à l'élection présidentielle de 2017.

D'abord, il faut avoir en tête que pour le président du Mouvement démocrate, la présidentielle est, dans le régime de la V° République, la reine des élections.
Pour le président du Mouvement démocrate, la présidentielle est, dans le régime de la V° République, la reine des élections.
C'est la seule, il l'a dit et écrit, qui donne assez de légitimité démocratique à un homme et à un projet politique pour pouvoir rabattre les cartes partisanes, créer une nouvelle majorité et donner une chance au centre d'occuper le pouvoir, ce qui n'est pas le cas, par exemple, des législatives, surtout avec un scrutin majoritaire à deux tours.

Dans ce sens, il est depuis toujours un défenseur du régime présidentiel qui est cette fameuse rencontre d'un destin individuel avec un destin collectif, d'une personnalité face au peuple.
Même si François Bayrou estime que le cas de figure d'une victoire d'un centriste en 2017 a peu de chances de réussir -mais qu'il en possède tout de même- c'est la raison pour laquelle il s'est tellement focalisée sur celle-ci depuis sa première candidature en 2002.
Et c'est aussi pourquoi, il sera, sauf surprise, à nouveau candidat en 2017 d'autant que les circonstances appellent sa présence selon son analyse.

Examinons les cinq raisons principales qui l'incitent à être candidat pour une quatrième fois.

1) Il est le seul candidat centriste crédible.

C'est une évidence, que l'on aime ou non Bayrou, il est actuellement le seul qui ait assez de notoriété et de bonnes opinions auprès des Français pour être candidat sous la bannière centriste.
Jean-Louis Borloo en Afrique, Hervé Morin toujours aussi transparent, seul un Jean-Christophe, qu'il s'appelle Lagarde ou Fromantin peut éventuellement lui contester cette suprématie dans l'espace du Centre qui manque cruellement de fortes personnalités.
Encore faudrait-il que le premier nommé, président du l'UDI, parvienne à devenir crédible, ce qui n'est pas encore le cas à deux ans du scrutin d'autant qu'il se trouve empêtré dans une relation d'attirance-répugnance avec Nicolas Sarkozy et qu'il semble plus intéressé à obtenir des élus grâce à l'UMP que de se battre pour l'indépendance du Centre.

Que l'on aime ou non Bayrou, il est actuellement le seul qui ait assez de notoriété et de bonnes opinions auprès des Français pour être candidat sous la bannière centriste.

De plus, son côté clivant au sein même de son propre parti limite sa marge de manœuvre.
Quant au second nommé, député-maire UDI de Neuilly-sur-Seine et opposant déclaré à Bayrou, malgré ses prises de position très intéressantes en matière économique, il lui faut acquérir un minimum de notoriété qu'il n'a pas actuellement malgré ses victoires étonnantes sur le clan Sarkozy et de ne pas apparaître comme le candidat du catholicisme traditionnaliste, lui qui a été un des acteurs principaux des manifestations contre le mariage pour tous et dont les prises de position sociétales sont parfois très clivantes, sans doute trop pour avoir une chance de rassembler tous les centristes.
Autant dire que François Bayrou dispose d'un boulevard pour représenter le Centre même s'il le fait en ayant contre lui une partie ou la totalité de l'UDI.
Néanmoins, le leader du MoDem a un handicap qui le suit depuis 2007: dans aucun sondage, une majorité de Français ne lui a jamais reconnu une stature présidentielle.
Mais les choses évoluent et, peut-être qu'en 2017, la donne changera.

2) Sarkozy est inévitable à la primaire, donc Juppé sera éliminé mais l'ancien président sera extrêmement vulnérable à la présidentielle.

Si François Bayrou pense encore que les multiples affaires peuvent rattraper in fine Sarkozy et l'empêcher d'être candidat, notamment celle de ses comptes de campagne, il ne croit pas qu'Alain Juppé -qu'il supporte officiellement- puisse l'emporter face à l'ancien président lors de la primaire UMP comme il l'a dit à maintes reprises.

Exit donc selon toutes probabilités le maire de Bordeaux si présence de Sarkozy il y a.
Les jeux sont ouverts, notamment pour un candidat centriste avec assez de notoriété, donc pour Bayrou qui, en cas d'élimination de Juppé, retrouvera sa liberté pour se présenter comme il l'a déclaré.

Un Juppé qui aurait dû, selon le président du MoDem, faire acte de candidature en dehors de l'UMP pour ratisser large et éviter de tomber dans le piège d'un vote des militants et des sympathisants largement en faveur de Nicolas Sarkozy.
Reste que ce dernier, une fois investi par son parti, aura du mal à remporter l'élection présidentielle si l'on en croit les sondages actuels qui montrent un vrai rejet de la personnalité même de l'ancien président.

Dès lors, les jeux sont ouverts, notamment pour un candidat centriste avec assez de notoriété, donc pour Bayrou qui, en cas d'élimination de Juppé, retrouvera sa liberté pour se présenter comme il l'a déclaré.

3) Les voix qui iront vers Bayrou seront prises autant à gauche (Hollande) qu'à droite (Sarkozy).

Comme en 2007 et en 2012 (mais un peu moins), François Bayrou prendra en 2017 des voix autant à gauche qu'à droite.
Dès lors, s'il n'est pas présent au second tour, il ne pense pénaliser ni le candidat PS, ni le candidat UMP face au Front national.

D'ailleurs, sa pensée profonde est que les candidats des deux grands partis, s'il s'agit de Hollande et de Sarkozy, se pénaliseront tous seuls par leurs bilans respectifs et à cause de leurs personnalités qui n'auront plus de secrets pour les Français.

4) Le danger d'une nouvelle présidence Sarkozy impose qu'il soit présent:

François Bayrou estime que celui-ci est tout aussi nuisible pour la France qu'en 2012, voire plus.
Les charges dures et sévères que François Bayrou a menées contre Nicolas Sarkozy lors de la dernière présidentielle et avant au nom de sa vision de la politique et de ses valeurs, demeurent, à ses yeux, tout aussi valides.
Pour le président du MoDem, le président de l'UMP n'a pas changé. Son envie de pouvoir ainsi que son attitude et son caractère représentent un danger pour la France.

Il se fait donc un devoir de l'affronter à nouveau, d'autant qu'il dénonce son virage à droite et son rapprochement avec la frange radicale de l'UMP.

Pour le président du MoDem, le président de l'UMP n'a pas changé. Son envie de pouvoir ainsi que son attitude et son caractère représentent un danger pour la France.

5) Seule la présidentielle donne au centre la possibilité de se faire entendre de tous les Français et seule elle permet ainsi au centre d'exister dans les institutions de la V° République.

Il est une conviction extrêmement profonde pour François Bayrou: si le Centre peut parvenir au pouvoir, ce sera par l'élection présidentielle. C'est là et pas ailleurs que les centristes peuvent se faire entendre, peuvent convaincre une majorité de Français et construire une nouvelle majorité politique.

Mais, plus que cela, une autre conviction tout aussi profonde l'habite: l'absence de candidat centriste à la présidentielle met en danger de mort le Centre et les partis qui s'en réclament en France.
Et c'est vrai que si un courant politique ne se présente pas à cette élection, alors il n'est pas considéré par les Français comme important.

En étant présent à la présidentielle, le centre garantit sa survie politique et peut, si les circonstances sont propices dans un régime institutionnel qui favorise le clivage gauche-droite, parvenir à créer une dynamique gagnante qui faillit réussir en 2007.

Alors qu'il a soutenu Balladur en 1995, année où il n'y eut pas de candidat centriste à la présidentielle, François Bayrou estime désormais qu'il est suicidaire pour le Centre de ne pas être représenté.
Et c'est fort de ces deux convictions profondes qu'il sera candidat.

Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 55
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: MoDem   Dim 19 Avr 2015 - 14:54

Super, merci!

C'est sur, le modem existe surtout par le scrutin présidentiel. Je n'ai rien à commenter ni à contredire, comme quoi François Bayrou est dans la bonne fréquence hertzienne.

Il est clair également, que contrairement à l'UDI (qui ne saurait tenir longtemps dans le soutient de l'UMP avec Sarko vainqueur des primaire), que le MoDem doit tenir sont rang d'alternative, et être présent au premier tour, quelque soint ses espoirs.

Le MoDem est un parti faible certes, mais sa force est d'obtenir des soutiens dans les 2 camps de la bipolarisation, notamment de l'UDI et des Radsocs, mais aussi de la branche Juppé Lemaire.

C'est assez frustrant de savoir tous ses gens capables d'être ensembles, mais tributaires de leurs cartes d'adhérents.





Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: MoDem   Mar 21 Avr 2015 - 13:35

http://www.lepoint.fr/politique/francois-bayrou-la-multiplication-des-subventions-une-des-causes-de-l-echec-francais-21-04-2015-1923023_20.php

Citation :
François Bayrou, le président du MoDem, estime que "la multiplication des subventions" est "une des causes de l'échec français", lors d'un entretien avec Les Échos mardi. "Que la politique publique en faveur de l'économie consiste à multiplier les subventions, les crédits, les allocations, les exonérations, les prises en charge et les interventions de toute nature, par dizaine de milliards, cela me paraît être une des causes de la stagnation et de l'échec français", affirme François Bayrou. Pour lui, "c'est un maquis de plus en plus impénétrable et chaotique, inutile, illisible, coûteux, lent, et donc contre-productif".

Pour le président du Modem, il faut "clarifier, simplifier, raccourcir les circuits de décision, et faciliter la décision des entrepreneurs devrait être le nouveau cadre qu'on se fixe comme objectif de bâtir", car poursuit-il, "moins l'État sera présent avec son carnet de chèques sans provision, prodiguant des crédits et des allocations pris sur fonds publics, c'est-à-dire sur le contribuable, et mieux on se portera." D'autre part, François Bayrou avoue ne pas avoir été convaincu par l'interview de François Hollande sur Canal+ dimanche. "Je ne vois pas ce qui aurait pu faire changer d'opinion un téléspectateur. C'était une émission d'image s'adressant à un public ciblé et qui, en tout cas, n'a rien apporté de nouveau. Ni en termes de vision ni en termes de décisions", martèle le président du MoDem.

contente de voir que Bayrou se réveille ... et ....sort enfin du "ni ni" qui commençait à m'énerver !
Revenir en haut Aller en bas
Mairon

avatar

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 29
Localisation : Somewhere
Date d'inscription : 14/01/2012

MessageSujet: Re: MoDem   Mer 7 Oct 2015 - 2:52

Pour rebondir sur l'article cité plus haut : en effet, Bayrou reste la figure centriste par excellence.

Citation :
Néanmoins, le leader du MoDem a un handicap qui le suit depuis 2007: dans aucun sondage, une majorité de Français ne lui a jamais reconnu une stature présidentielle.
Mais les choses évoluent et, peut-être qu'en 2017, la donne changera.
Du côté de la "stature présidentielle", d'une part tout le monde n'est pas d'accord sur ce que signifie cette expression, d'autre part, je pense que même des gens peu amènes envers Bayrou sont capables de voir que sur ce plan, il serait meilleur qu'Hollande.
Selon ma conception de la stature présidentielle, ni Sarkozy (au moins depuis 2012) ni Hollande dans une moindre mesure (parce qu'il faut lui reconnaître à certains moments une capacité de dépasser ses limitations et ses défaillances [voulues] de ce côté-là), ne me semblent "faire" vraiment président de la République. Bayrou correspond aux caractéristiques qui sont pour moi essentielles dans ce domaine. Il occuperait la fonction présidentielle avec une dignité à laquelle les Français, certes, ne sont plus très habitués, pour des raisons qui ne dépendent pas toutes (bien entendu) de Sarkozy puis de Hollande.

Quoi qu'il se passe d'ici à 2017, il faut que le centre et que les "démocrates" retrouvent de l'énergie et de la forme. Si Sarkozy passe, si le candidat choisi par la droite n'est pas "ouvert", alors en effet Bayrou se présentera. Alors, ce sera en quelque sorte le moment de vérité de l'UDI : soit elle soutiendra, entière ou en grande majorité, Bayrou, soit elle retombera dans les travers habituels qui sont in fine improductifs pour elle (il suffit de renvoyer à l'envie de Matignon chez Borloo balayée d'un revers de main par le président, dans la dernière partie du quinquennat de Sarkozy) et désastreux pour le centre (et par extension déséquilibrante pour la politique française).
Dans l'absolu, Bayrou pourrait remporter le challenge : cela dépend notamment du flair et du courage politique du côté des modérés de l'autre côté de l'échiquier, voire d'une baisse de l'abstention qui profiterait à Bayrou (c'est ce qu'il faudrait mais, hélas, concrètement..).

Le problème de 2012, c'est que la dynamique n'a pas pu se lancer. Même si une partie du centre-droit est revenue vers Bayrou, cela n'a pas été suffisant. Il suffit d'écouter les analystes de sondage pour voir qu'il faut vraiment qu'un certain pallier soit franchi pour qu'ils considèrent sérieusement certaines hypothèses : assez peu d'intervenants sur les plateaux de télévision et de radio se hasardent à raisonner davantage dans l'absolu ou à proposer, alors que c'est tout l'intérêt de l'affaire, plus de scénarios possibles. Les choses auraient été différentes si Borloo et les autres, au lieu d'être timorés et de procéder à des calculs fort politiciens (si Sarkozy gagne, j'ai des ministères ; si Sarkozy perd et Bayrou se retrouve avec moins de voix du fait de mon soutien à Sarkozy au premier tour, je crée l'UDI et j'essaie de prendre la place de Bayrou), avaient fait preuve de courage. En 2017, la même question se poserait à eux. Il est aussi possible dans certaines conditions d'imaginer que les élus et les "notables" de centre-droit puissent être lâchés par leur électorat, préférant Bayrou au candidat de la droite (malheureusement, l'aveuglement des modérés de droite sur la décision de Bayrou pour le second tour de 2012 rend l'affaire fort complexe), mais le problème de l'arrivée de Bayrou au "pallier" adéquat (notamment pour être présenté et perçu comme capable d'outrepasser le candidat de droite) se poserait encore.

Dans tous les cas, il faudrait que le "centre" se rééquilibre, ce qui veut dire en réalité, de mon point de vue, que le Modem retrouve ou gagne du sang neuf et récupère sa place et sa vocation naturelles. Je veux bien que l'UDI ait plus d'élus que le Modem, du moins pour le moment, mais que le Modem se retrouve avec moins d'adhérents ou de militants que l'UDI est quasiment un non-sens, surtout étant donné le positionnement actuel de l'UDI.
Bref, souvent, j'ai envie de dire : "il faut se réveiller, les gens". Je sais qu'il y a beaucoup de lassés, mais je crois qu'une bonne partie d'entre eux, en réfléchissant, pourrait revenir. Je pense qu'une bonne part de lassitude provient, in fine, du fait tout simple qu'il n'y a pas de proportionnelle à l'Assemblée, que cela a été et que c'est dur pour un parti comme le Modem, et qu'un cercle vicieux s'est installé : la lassitude conduit à partir, les départs affaiblissent le parti, le parti se retrouve dès lors parfois ou dans certains endroits forcé de composer avec la droite (par exemple) dans d'autres conditions que celles espérées, ce qui conduit à d'autres départs, etc. Sauf que rien n'a pris la place du Modem. Les "partis citoyens", les petites structures ? C'est un échec : il suffit à mon avis de regarder les énormes difficultés rencontrées par le Modem, qui a toujours voulu être un parti (même s'il ne l'est tout à fait que depuis que son exécutif a pris des décisions franches de ce côté-là dans des conditions dures) quoique d'un mode un peu différent des autres (d'où le choix du terme "mouvement"), pour comprendre que choisir quelque chose correspondant encore moins à un "parti" vraiment organisé n'est pas efficace, et illusoire dès lors qu'on raisonne à l'échelon national...
Bref, pour 2017, que le Modem fasse partie d'une coalition ou qu'il soutienne Bayrou, il est nécessaire qu'il regagne de l'influence, des adhérents, des sympathisants. C'est maintenant que cela se joue. Je sais bien qu'il est à la mode de se dire, par exemple, "je vais voter aux primaires de la droite pour Juppé en espérant que Sarkozy ne passe pas". Or, rien ne dit que Juppé passera ; s'il passe, il ne pourra pas se débarrasser de Sarkozy et surtout des sarkozystes comme ça, étant forcé de composer avec eux ; enfin, Juppé sans un centre en essor, quel intérêt ? Quelles que soient les bonnes volontés de Juppé, si sa majorité à l'Assemblée se trouve être la même que l'opposition LR actuelle, pensez-vous vraiment que les choses avanceront ?

Pour ma part, quand je pense aux institutions, à l'équilibre du pays, à l'éducation, à la dette, je me dis qu'il est important que le centre et que les démocrates soient, au moins, "là", pour peser. Pour l'avenir de l'éducation nationale et de l'université, par exemple, je pense que c'est absolument indispensable, qu'il n'y a pas d'autre emplacement de l'échiquier d'où proviendront des réflexions à la fois équilibrées et donnant des gages tant à la nation qu'aux élèves/étudiants et aux enseignants.
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 55
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: MoDem   Sam 10 Oct 2015 - 16:23

Mairon a écrit:
Pour rebondir sur l'article cité plus haut : en effet, Bayrou reste la figure centriste par excellence.


Et comme tu l'indiques, la figure ou stature présidentielle souhaitable.

Le malheur de la démocratie, ce sont les postures, non pas des prétendants, mais des électeurs. Les Français font de la politique par procuration (le chef à dit).

Perso, si je m'écoute, j'ai une posture droitière. Mais la droite est vaste. Et finalement, la blonde de l'autre bout de la droite est bien loin, et le socio démocrate ou socio libéral de gauche est bien plus près.
Posture droitière seulement pour 2 choses proprement Française: les socio démocrates fricotent encore avec les bolchos, et cette gauche affirme tout et son contraire, toujours prête à négocier avec le diable, au nom de la diversité, au détriment d'une certaine bienséance, au bénéfice d'une certaine médiocrité, d'une certaine moyenne (obsession égalitariste), anti élitisme maladif. Je préfère de loin cette gauche luthérienne ou protestante anglo-saxonne, qui ne badine pas avec les principes, qui ne reconnait aucune médiocrité. Si elle existait en France, j'en serai.

Alors, quoi qu'il se passe, François Bayrou a toujours ma voix. Parce qu'il représente cette droiture et cette justesse, cette capacité propre au juges, parce qu'il sait que tous les gens de qualité sont divers, et qu'il faut absolument les laisser exercer leur qualité. Il a compris aussi que la diversité a ses limites, les limites de la bienséance établie par notre passé mixte de judéo chrétiens et de républicains. Il ne laisse pas la place au reste. Mais saura t il toujours le faire?

Le Modem peine a exister parce qu'il n'a pas d'idéologie propre, ou peut être ne détient il pas le brevet de son idéologie, parce qu'elle s'inspire de tous les partis modérés. Pour moi cela n'a aucune importance, il représente ce consensus allemand permanent dont la cinquième république ne parvient pas à accoucher. Bayrou, c'est le consensus personnifié, un peu comme cet électron libre qu'était De Gaulle. Mais encore a t il fallu ce pseudo coup d'état, malgré le foutoir de la quatrième, pour qu'un homme de grande classe accède au sommet de l'état.

On a fait de De Gaulle un homme providentiel. Ce qu'il n'était pas. C'était juste une homme de grande classe et de pensée. Ce qu'est Bayrou. Ce dont le pays a besoin. Il n'y a pas de providence, il faut juste comprendre que les Français ne sont pas aussi ennemis que les médias aiment à croire.

Je sens en Juppé monter dans cette grande classe, assez nettement. Peu importe l'homme au fond, seule la noblesse d'esprit compte. Il me tarde l'heure des grands débats, et de voir leur niveau de vérité. Si nous perdons de nouveau, nous les hétéro politiques associés, je prendrai acte de la qualité du peuple à laquelle j'appartiens, et que la lutte des classe n'est pas morte, cette increvable sorcière.

Il est clair que l'UDI a tord de ne pas s'affranchir, et de ne pas mieux recoller les 2 centres. Le PR est dans une position intenable. Comment Morano et Juppé peuvent coexister dans le même parti. Alors que Juppé Lagarde Borloo et Bayrou sont d'une proximité bien plus évidente (puis je ajouter Valls Cazeneuve et Le Drihan). Comment les Français peuvent ils comprendre cela? J'aimerai assez que Juppé, au moment clé, soit en totale rupture avec Sarko, ce qu'il est déjà, en OFF.

L'ennemi du centre non avoué, ce sont les journalistes et la condescendance qu'ils ont pour ses mouvements. Peut être faudrait il apprendre, comme Sarkozy finalement, à les manœuvrer, mais avec une méthode moins grossière. Et puis la proportionnelle, que tu évoques justement.

Merci pour tes trois dernières lignes. Ce sont les plus belles! Résoudre nos problèmes éducatifs, c'est résoudre tout les autres, à terme. Juste t'indiquer que "l'éducation nationale" est un abus de langage pour dire "enseignement". Et que l'éducation revient aux parents. Je n'ai jamais laissé le loisir aux enseignants d'éduquer mes enfants. Un état qui éduque, c'est dangereux. C'est ce que fait la Chine et la Corée du Nord, et autrefois URSS ou l'Allemagne nazie. Mais soit dit qu'il faut trouver une solution pour que les parents retrouvent pleinement leur responsabilité de tuteur et d'éducateur, à travers leur carriérisme effréné, ou leur dépression pour déclassement, victime eux même d'une absence d'éducation, due à une longue liste de choses à évoquer.

Pour éduquer, pas besoin d'argent ni d'infrastructures: juste refaire connaissance avec le désir de transmettre des valeurs, sans transiger. Je fais cela tout les jours, et ça ne coûte rien à l'état, tout en me valorisant. Mais je me sens un peu seul, dans cet esprit de ne pas déléguer ce qui m'incombe pour des question de confort, ou tout simplement de démission. Ne pas éduquer est un confort dans l'instant, que l'on paie plus tard. Eduquer, c'est dur, épuisant, éreintant. Il faut une folle énergie de tout les instants, surtout dans certains milieux, dans certains quartiers, pour combattre les préceptes de la cour de récré, pour démonter, un par un, ces faux fondements dont l'enfant se nourrit volontiers. Cette société transparente qui ne cache plus rien aux enfants rend la tâche difficile. Tout ce qui est vu, lu, écouté par un enfant dont l'âge et le développement ne permets pas l'interprétation, doit être expliqué, relativisé, remâché pour son petit cerveau en pâte à modeler.

La tâche est incommensurable!

Si la solution est encore de débloquer des fonds pour payer des éducateurs qui les regarderont jouer à la marelle en fumant un joint: c'est NON. Cette manie de tout professionnaliser dès que quelque chose ne va pas m'exaspère. C'est comme les plans de relances économiques, on ne les compte plus, depuis 40ans, par contre on compte la dette. Les mesures coûteuse, CA SUFFIT! Je veux des mesures  morales et humaines gratuites, sinon, même le centre peut aller se faire voir! Je veux de l'action, pas de la délégation! Je veux que l'on mette les parents face à leur problème, gentillement mais surement, et que cela vienne de la société civile, notamment des seniors. Oui, les "costacroisières", ça leur ferait du bien d'enseigner les bonnes manières aux parents (leurs propres enfants élevés au lait en poudre), en lachant un peu leur camping car et les cours de salsa. Laughing

Pardon, je me mets en colère tout seul.... préventivement, si jamais la tentation prend mesdames et messieurs du centre, de reprendre l'orgue de barbarie litanique habituel aux partis classique, juste en changeant de papier à musique! Ce son ronron qui ne "stigmatise" personne, et qui ne dit jamais la vérité à ceux qui ont besoin de l'entendre. Il faudra bien "stigmatiser", à un moment ou à un autre, mais sans humilier, tout est là, dans le pardon.

Je ne peux pas croire que la société civile ne puisse plus rien faire sans fric. Les enfants ont  juste besoin de l’amour de leur parents. Un gamin de 13 ans qui traine à minuit dans la rue manque d’amour, pas de fric (il sait ou en trouver). Voilà de quelle réforme il faut parler : qu’est ce qui motive le parent à laisser son gosse en déserrance ?  Sa pauvreté son déclassement social ? Nous avons assez entendu cela, la France n’est pas dupe. La France sait très bien que la pauvreté n’est pas un obstacle à l’éducation. A ce titre là, la richesse excessive le serait aussi. Je reconnais juste que la pauvreté est encore un obstacle à un certain niveau d’enseignement. C’est la seule chose vraie dans la longue litanie misérabiliste socialiste depuis 40ans.

Il est en ce monde des pays très pauvres, dont l'éducation des jeunes est exemplaire. Parce que quand on est pauvre, on s'implique et on ne se défausse pas.

Après,on pourra parler d'enseignement. Seulement après. On enseigne rien à des esprits confus et destructurés, sauf à pervertir le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: MoDem   Sam 7 Nov 2015 - 10:37

http://www.mouvementdemocrate.fr/article/ceux-qui-gouvernent-ne-sentent-pas-la-realite-de-la-vie-des-francais-dont-ils-ont-la-charge

vidéo François Bayrou reçu le 4 novembre sur RMC 


...............
Écoutez cet extrait ou regardez-le. Je le diffuse sans cesse parce que, pour moi, il est symptomatique.
Jean-Jacques Bourdin : « Si vous perdez cette élection présidentielle, est-ce que vous arrêtez la politique ?
Nicolas Sarkozy : Oui.
Jean-Jacques Bourdin : Vous arrêtez la politique ? Si vous perdez le 7 mai, vous abandonnez la politique ?
Nicolas Sarkozy : Vous pouvez me poser la question une troisième fois, je vous le dis, oui. Je ferai autre chose. Quoi ? Je ne sais pas. Mais si les Français devaient ne pas me faire confiance, est-ce que vous croyez vraiment que je devrais continuer dans la vie politique ? La réponse est non. »
Est-ce de la malhonnêteté intellectuelle ?
Non, je pense qu’il le croyait au moment où il le disait. C’était son sentiment profond, le sentiment un peu plus délicat c’est que les Français l’ont cru. Mais sur ce plan là, ce n’est pas la pire des fautes de Nicolas Sarkozy.
Je vais vous dire ce qu’un auditeur m’a dit aussi, à propos de vous :
Auditeur : « Merci de rappeler à François Bayrou qu’il déclarait sur tous les médias avec des sanglots dans la voix que, s’il était élu maire de Pau, il ne briguerait aucun mandat national ».
Et bien cet auditeur, qui  apparemment est une auditrice – Muriel de Pau – doit vérifier la totalité des déclarations que j’ai prononcées.
J’ai dit que je ne briguerai pas de poste dans une élection départementale, régionale, parlementaire. Je l’ai dit ! Quant à l’élection présidentielle, j’ai toujours dit que ce n’était pas mon objectif et encore aujourd’hui je vous le redis. 
Est-ce que vous ne rêvez pas franchement qu’Alain Juppé soit battu par Nicolas Sarkozy pour pouvoir vous présenter ?
Non Monsieur Bourdin ! Je souhaite qu’une démarche politique nouvelle - qu’Alain Juppé peut porter parce qu’il n’est pas prisonnier de son appareil - puisse s’imposer en France et que l’on puisse faire avec lui des rassemblements. Je l’ai dit et je l’affirme devant vous. C’est simple ! Vous ne trouverez pas beaucoup de responsables politiques ayant la chance d’avoir un socle électoral constitué, assez fort, qui disent « écoutez, moi je suis prêt à travailler avec un autre ». Si vous en trouvez, vous m’appellerez ! Donc je prétends que oui, d’une certaine manière, c’est une affirmation désintéressée et peut-être un tout petit peu exemplaire dans le monde politique où nous sommes. Cela dit, l’élection présidentielle est l’élection majeure - c’est le destin du pays qui se joue - et j’ai toujours dit à toutes les élections locales que je conservais mes droits de citoyen. S’il y a une situation qui est créée, que je considère intolérable pour mon pays, alors j’aurai la liberté de prendre mes responsabilités. Ce n’est pas mon voeu, mais je suis quelqu’un qui ne se défile pas.
 
Merci François Bayrou.
Donc, François Bayrou a des propositions à faire ... nous n'en doutions pas ... attendons !
Je l'attendais sur le réforme des 35 h, je n'a pas la réponse, mais il ne touche pas au smic c'est rassurant !    sunny
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 55
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: MoDem   Sam 7 Nov 2015 - 12:12

L'incompétence du gouvernement?!

Il serait temps d'y penser, cher François B.!

Premièrement, j'ai toujours pensé que Hollande avait avec la prise de décision, le même problème que DSK avec le sexe, avant même "l'affaire". Vouloir satisfaire tout le monde est une impasse. On ne mets pas des stagiaires à la tête des ministères, aussi "chouchou" soient ils. C'est pour cela que j'ai donné ma voix à Sarko, qui sur ce point ne m’a pas déçu, notamment par sa démarche d’ouverture, même si ça manquait de sincérité. Bref, il s’était entouré de « compétents ». Le problème est ailleurs, dans les « Buisson ».

Moi je l'aime bien la ministre du travail, elle me semble être une femme de bonne nature, et gentille. Mais depuis quand "gentille" est un métier? Quand on est modelé par le misérabilisme de Saint François d’Hollande (les sans dents contre les cents dents), le CDD est forcément utilisable à perpète par ces enfoirés de patrons taxable à 75%, à qui ont déroule finalement un tapis rouge avant qu’ils ne se fâchent vraiment. Bah bah bah… quelle cours de récré du collège Notre Dame des Landes, Monsieur Ô Landes ! Le prince de la ZAD ("zone d’activité différée"     ) .

Deuxièmement, je me permets d'être un peu critique (mais constructif) avec le MoDem: je n'ai pas encore eu de flagrante démonstration que les cadres du parti soient bien en phase avec la société civile. A décharge, je reconnais que dès qu'un politique tente de le faire, les médias le taxe de populisme. Mais je me trompe: Jean Lassalle est une flagrante démonstration. Il était "minuit moins le quart", il est maintenant minuit moins cinq!

D'autre part, quitte a me répéter, parce que je le dis souvent, les gens véritablement en phase avec la société civile ont peu de temps à consacrer à la politique. C'est la principale raison de leur non représentation dans la classe dirigeante, et donc un défaut démocratique majeur.

Le terme utilisé dans les médias "centre mou" n'est pas dépourvu de sens, parce que si l'on peut accorder quelque chose à Sarko c'est le terme "rupture", qu’il a d’ailleurs totalement gâché, au point de le rendre inutilisable.

"L'alternative" résonne dans l'oreille des gens comme un mot trop phonétiquement proche "d'alternance", concept devenu insupportable. Ainsi le mot "rupture" était adapté parfaitement à la situation. Parce qu'il n'y a pas grand chose à garder dans le système de la classe dirigeante, sauf les fondements de la république.

Car c'est bien sur de rupture dont rêvent les Français, et non plus de faire du neuf avec du vieux, avec toutes les lézardes que promets encore l'édifice.

Cette rupture, il faut se l'approprier, la confisquer aux barons Le Pen et aux Mélanchon bidochons. Cette rupture ne doit plus être motivée par une peur, autoroute empruntée par ces derniers, mais par un désir. Soyons le parti du désir!

Elle n'est pas belle l'idée du désir? Mais plus que belle (ça ne sert pas à grand chose fondamentalement), elle est créatrice et motrice, comme une déclaration d'amour. On peut alors concéder une beauté à l'utilité.

"Alain Juppé n'est pas prisonnier de son appareil", je le crois, mais seul l'avenir nous le dira.

Je souhaite ardemment un François Bayrou bien inspiré, et créatif comme il sait l'être souvent, architecte de la victoire de la modération et du bon sens.

Il est grand temps, peut être même trop tard, car je vois autour de moi des nouvelles forces vives, créateurs d'entreprises ou de commerce, assez peu philantrope ma foi, inovateur dans ce qui donne un max de fric avec un minimum d'emploi. La nouvelle vague de petits patrons ne veut plus entendre parler du salariat, et en parle comme on parle de la peste. C'est une vérité montante, qu'on se le dise. Ils sont d'ailleurs devenus patron par détestation viscérale du salariat, ne voulant en aucun cas, faire partie de ce qu'il définisse comme une classe infantilisée.

Je suis incapable de mesurer ce phénomène, mais je ne peux pas nier sa présence. J'en déduis que la classe salariale a fort à faire pour reconquérir son patronnat. La vrai débat sur le chômage est là, mesdames et messieurs les politiques. Si ce n'était qu'un problème de formation, cela se saurait et se vérifirait. Le seul vrai problème dont tente timidement de s'emparer le gouvernement n'est pas le plus vital, bien qu'il soit indispensable: le code du travail. Il se trouve que, pour faire court, au yeux du nouveau petit patronat (eux même n'osent le dire qu'en mode OFF), les salariés coûte de plus en plus cher et s'investi moins que la précédente génération. Le nouveau mot d'ordre: "eh bien on s'en passera". La vérité, c'est que les gens qui se présentent à nous pour prétendre à un poste ne nous séduisent pas du tout, mais vraiment pas du tout! Au point même ou l'on ne recherche même plus à créer de l'emploi, par peur de destruction de l'entreprise, de l'intérieur, la concurrence n'étant qu'un mignon petit problème.

Perso, je suis un patron de l'ancienne mode, celle qui croyait en l'humain. J'y ai laissé ma santé, ce n'est que déception à 80%, et ce n'est pas pour antant un échec économique, parce que justement j'ai laissé ma santé en échange. Les jeunes qui m'ont vu faire comptent s'y prendre autrement, croyez le bien!! Et c'est ce qu'ils font, sans le moindre état d'âme!!

Planchez là dessus!... et bon courage!
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: MoDem   Sam 7 Nov 2015 - 20:45



Mis en ligne par Gillou dans la partie modem.
Ici, vous pouvez voir et commenter !
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 55
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: MoDem   Sam 7 Nov 2015 - 22:48

Je constate que la représentation des extrêmes dans les institutions ne le dérange pas, et même le choque. J'y vois donc une condamnation de la diabolisation du FN et du Parti de Gauche, et par là même, le désir de combattre ces partis sur le terrain et dans les assemblées. Bravo pour cette leçon de démocratie! "Construire avec ses ennemis" il le dit!!

L'homme de lettre est là, avec une perception de nos carences éducatives absolument justes, et une mise en clé de voûte du sujet éducatif. C'est parfait.

Le droit du travail en dix page, comme les dix commandements. Parce que les 3000 autres pages ne sont que du palliatif à l’absence d'humanisme et de bon sens. Bel ouvrage de la diarrhée législative. Le droit n'est pas compliqué pour les gens de bon sens. Mais il n'est pas dit que l'absence des 3000 pages de trop fasse revenir ce fameux bon sens. Voilà pourquoi l'éducation est la clé de voûte.

Le retour de l'éducation est un programme de 20ans! 20 ans pour en avoir les premiers effet concrets dans la société civile!

Il n'aime pas les primaires. J'ai toujours pensé que ce n'était qu'une boite à gifle, un spectacle de cirque romain.

Je n'ai aucune critique, c'est un sans faute.

Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: MoDem   Dim 8 Nov 2015 - 8:41

Que dire de plus ...
A part te souhaiter un beau et bon dimanche.
Avec ou sans poule au pot ?
flower
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 55
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: MoDem   Dim 8 Nov 2015 - 11:22

Ragout de pomme de terre à la sauce brune Very Happy  ... muscade et laurier.

Mais la poule au pot de l'autre béarnais fait quelque fois parti de nos menus! la météo est encore un peu trop estivale pour ce plat.

avec des fleurs
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: MoDem   Dim 8 Nov 2015 - 19:02

Pas de poule au pot pour moi non plus ...
Mais nous avons prévu une recette de poule bouillie bressane cette hiver  Razz
Je note ton plat principal mais comment équilibres tu pour calcium et protéines ? fromage ?
Ce soir je fais potage de légume et tofou aux champignons ...
Nous sommes sur le fil modem mais Bayrou est trop intelligent et apprécie trop la vie pour nous en vouloir de cet intermède culinaire !
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 55
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: MoDem   Dim 8 Nov 2015 - 21:12

signora a écrit:

Ce soir je fais potage de légume et tofou aux champignons ...

Très protéique, le tofu et les champignons sont un peu les viandes du végétarien. Le seitan également. Puis les graines oléagineuses et les noix ou noisettes, fruit sec. Le germe de blé est riche en protéine aussi.
Nous utilisont beaucoup de sous produits laitiers beurre fromage yaourt, pas de lait brut ou peu, dans la cuisson. Pour le reste, c'est le régime crétois sans poisson, ail huile d'olive herbes fraiches, grandes salades aux nombreuses crudités bio, germes divers, produit à base de levure alimentaire. Varier un peu les huiles en laissant out de même l'huile d'olive majoritaire.
Des galettes de blé fries à la poelle... et surtout, très important pour les protéines: les haricots en grains lentilles soja et pois cassés. Et beaucoup de pomme de terre, on peu survivre parfaitement en ne mangeant que des pommes de terre.
L'indispensable: pain complet au levain. En fait, il faut tout manger "complet" même le sucre de canne doit être "roux". Le raffinage des aliments les déséquilibre et les rend mal assimilable voir dangereux (farine blanche fait grossir).
Bref, nous ne cherchons pas spécialement à équilibrer un repas, mais plutôt à équilibrer la semaine, sans trop y faire attention. Nous avons remarqué que nous avions envie de ce qui nous manque.

Lorsque l'on est pas en forme, on revient au régime shelton: 1 seule sorte d'azoté par repas, distancer le cuit et le cru, ne jamais prendre un fruit en dessert, mâcher longuement... Régénération du foie. Toute nos fatigues viennent du foie (Henri Charles Geffroy), y compris la moitié de notre écoulement nasal consistant. Parmi les grands principes: manger nourrit la maladie, le jeun partiel accélère la guérison. Le citron est le principal médicament. Mon père disait: "ne mange pas trop de mayonnaise demain tu moucheras l’excédant"

https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri-Charles_Geffroy

Voilà voilà.  pour résumer.

Sachant qu'une nourriture saine et variée qui nous donne des idées claires peut nous amener à vivre une meilleure politique.  Very Happy

Mais pour les 20 ans de ma dernière "poulette", on va faire un cochon de lait!
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: MoDem   Ven 13 Nov 2015 - 9:34

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2015/11/13/le-marathon-televisuel-de-francois-bayrou,1288169.php


Citation :
Deux heures trente. C’est le temps que réalisent les marathoniens d’excellent niveau. C’était aussi la durée de l’émission de France 2 "Des paroles et des actes" à laquelle participait jeudi soir en direct, le maire de Pau François Bayrou. Même si l’atmosphère est restée d’une mesure toute centriste, le président du MoDem a été chahuté sur son vote Hollande en 2012, son côté "trop tiède" pour être président de la République, son absence de soutien au mouvement de la Manif pour tous, ou sur une tendance à l’incantation soulignée par le présentateur David Pujadas. François Bayrou a tout assumé, lâchant même en souriant : "Je ne suis pas du genre à dire ‘J’ai fait des erreurs’. Peut-être parce que j’en fais peu".
Selon le journaliste économique François Lenglet, le candidat à la présidentielle 2012 a pourtant commis une erreur en proposant d’augmenter les impôts "de 50 milliards d’euros". Le président du MoDem a fini par le reconnaître. C’est peut-être le moment où il a paru le plus mis en difficulté. Plus que face au ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll avec lequel il partage la même culture de la ruralité, ou une Natacha Polony (essayiste) dans un débat courtois et constructif sur l’identité. De quoi garder des forces pour le final de son marathon (au cours duquel il sera parvenu à parler des rencontres "Les idées mènent le monde" à Pau), où il a réitéré ce qu’il avait expliqué dans nos colonnes le 23 septembre sur la présidentielle en 2017 : si Alain Juppé ne gagne pas la primaire à droite, il "fera face".

Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 55
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: MoDem   Ven 13 Nov 2015 - 15:56

Un peu déçu.

J'ai passé 2 heures a essayer de lui souffler les mots et à trépigner, tant j'avais des arguments bien plus vigoureux à répondre aux intervenants. C'était pas la forme...

Aujourd'hui, je vote Polony.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: MoDem   Dim 6 Déc 2015 - 22:29

Ce soir je suis amère. La droite républicaine, l'udi, le modem... j'aurai entendu marteler tout cela toute la soirée, c'est désolant.
Quel poids pesons-nous ?
Revenir en haut Aller en bas
myckilem



Masculin Nombre de messages : 8
Age : 24
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/12/2015

MessageSujet: Re: MoDem   Lun 7 Déc 2015 - 10:05

Le MoDem a tout de même fait 20 % seul à La Réunion. Bon après, il y a les 3 en Bourgogne France comté... Cela fait très mal d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MoDem   

Revenir en haut Aller en bas
 
MoDem
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Créer un MODEM virtuel
» tee shirt du modem et programme de bayrou presidentielle
» APPEL A LA RENOVATION DU MODEM
» Quand l'UMP fait bon ménage avec le MoDem
» Abécédaire du Modem + Kit de campagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Politique :: Les partis politiques-
Sauter vers: