Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mar 24 Mar 2015 - 15:47

http://blogs.mediapart.fr/blog/maison-des-journalistes/180315/jean-louis-borloo-l-afrique-et-l-electricite


Citation :
« D’ici à 2025, le continent africain pourra être électrifié, à 100% » Et sortir 600 millions d’Africains de l’obscurité. L’idée est de Jean-Louis Borloo, ancien ministre français, sérieux et optimiste. Pourtant, en Afrique, la déclaration a suscité plus de questions dubitatives que d’enthousiasme.
Ce texte est tiré de L'œil de l'exilé :[size=15] http://www.loeildelexile.org/jean-louis-borloo-lafrique-et-lelectricite/[/size]

En fait, comment s’y prendre dans cette partie du monde, trois fois plus vaste que l’Europe, où la route, en beaucoup d’endroits, est inexistante? N’est-ce pas mettre la charrue avant les bœufs que de parler d’électrification, avant que tous les pays du continent ne soient en mesure de communiquer par la route ? Kipling ne disait-il pas que « la civilisation, c’est d’abord la route ? »

http://economie.jeuneafrique.com/entreprises/entreprises/energie/24310-le-plan-borloo-pour-lelectrification-de-lafrique-un-projet-en-clair-obscur.html


Citation :
L'électrification d'un continent où plus de 600 millions de personnes n'ont pas accès à cette énergie est, dit-il, un ­préalable au développement. Si le constat n'est pas nouveau, il est juste, admettent tous les spécialistes interrogés par "Jeune Afrique". Mais d'où viendront les 50 milliards d'euros de subventions ? Pêle-mêle, il cite l'Union européenne, les membres de l'OCDE, les pays du Golfe... Des emprunts permettront ensuite d'atteindre les 200 milliards d'euros requis au total. Il s'agira aussi, pourquoi pas, d'absorber les initiatives en cours dans ce domaine.


J'aime bien Borloo !
L'homme a du talent il est généreux ! un peu brouillon peut être ...
Son projet d'électrification du continent africain est un peu tout cela à la fois. Une utopie ? il en faut sans doute pour faire vivre ...
Quant presque tout est à entreprendre, par où faut-il commencer ?
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mar 24 Mar 2015 - 16:14

Que Voilà une bonne idée ... pas si Utopique que ça Signora ... car Obama avait eu la même , je crois ...

http://economie.jeuneafrique.com/regions/afrique-subsaharienne/18252-power-africa-le-plan-d-obama-pour-electrifier-l-afrique.html

On est toujours en concurrence ...mais une bonne idée quand même





Dernière édition par SaPa le Mar 24 Mar 2015 - 16:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mar 24 Mar 2015 - 16:22

Désolé , Signora
Encore une " Cata" ... il y en a une par jour ...
Certainement , une origine criminelle ... vu la trajectoire de l'avion parfaitement controlée
on voit bien des choses bizarres et invraisemblables
mais on commence à avoir l'habitude ...

Détournement ...ou Pilotes Kamikazes ...??
il aurait foncé volontairement dans la montagne ...??

.
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Lun 30 Mar 2015 - 21:28

La civilisation passait d'abord par la route, jusqu'en 1980.

Désormais elle passe par internet. Le photovoltaïque et la technologie satellite peuvent donner internet plus vite que les routes n'apportent les nouvelles, et avec moins de dommage écologique.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mar 31 Mar 2015 - 14:37

Pauvre Afrique !

"Si tu vois un homme qui a faim, donne-lui un poisson : tu le nourriras pour un jour. Mais apprends-lui à pêcher et il se nourrira toute sa vie."
Proverbe chinois

C'était la conception de Bayrou en 2007 appliquée à l'Afrique
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mar 31 Mar 2015 - 20:09

Allez Chercher La Croissance en Afrique ...

Oui mais enfin ...
Depuis ...  ils ont l'internet eux aussi
Pêcher , ils savent pêcher ... ils sont même un peu obligés
Nourrir , ils savent se nourrir
le problème , c'est que depuis que l'OMC a mis son nez en Afrique
Elle les oblige à importer nos produits

Ils aimeraient bien se developper
Mais , les Eoliennes , ou les Panneaux photovoltaïques
qu' on leur propose
Ca n'a jamais fait fonctionner une Usine
Et se contenter de promener les Touristes
Ca ne sera pas suffisant pour enrayer l'exode des emigrants

Alors Electrifier l'Afrique ... D'accord
Mais si c'est pour leur proposer de s'eclairer à la Dynamo ... ??
Il Faut rester sérieux
mais c'est effectivement , une Excellente  idée
L'Avenir est en Afrique
et il n'y a que La France qui ne s'en est pas rendu compte
toujours perdue dans ses Rêves d'Ancien Empire Colonial
Elle est en train de se faire doubler par La Chine et Les Etats Unis

C'est vraiment un très bon sujet
Nous qui recherchons desesperemment La Croissance
Alors qu'elle est là bas
Dans nos anciennes Colonies
il serait peut etre temps de voir les choses differemment
si l'on ne veut pas se faire mettre définitivement dehors de l'Afrique ...

.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mar 31 Mar 2015 - 20:19

Madagascar ... Le Phare de l'Afrique

Bien sûr ... je vais un prendre un exemple interessant ... c'est Madagascar

( Je reprend un ancien Post ... )

" C'est vraiment triste pour un aussi beau Pays , et avec un tel potentiel économique , et humain  
La Grande Soeur ,  La France a beaucoup à se faire pardonner , pour les Années Sarkozy et la Crise Malgache ...
La France a tout intérêt à partir sur de nouvelles bases de coopération franche et fraternelle entre les Deux Pays ...
elle pourra compter sur les plus de Trente mille Français qui ont choisi de vivre et de travailler à Madagascar
Ainsi que les Très nombreux Franco Malgaches  
pour un avenir commun à Madagascar  ... "

 



L'histoire a créé entre nos deux pays des relations singulières dont les vicissitudes n'ont pas entamé une amitié et une estime réciproque, amitié et estime qui traversent le temps.


Nous en vivons, aujourd'hui, un moment privilégié et je vous remercie de tout coeur, Monsieur le Président, de m'en avoir donné l'occasion.

Ma visite répond au souhait que nous avions exprimé, de part et d'autre, lors de votre venue en France en mars dernier, de faire vivre plus fortement, plus intensément l'amitié entre Madagascar et la France, une amitié qui nous tient à coeur. Nous venons d'en avoir une belle manifestation, avec le prodigieux accueil, l'accueil si chaleureux réservé à ma délégation et à moi-même. Un accueil qui, tout au long de la matinée, m'a profondément ému et profondément touché.

Ce passé que nous avons en commun, la langue et la culture françaises que nous avons en partage, notre volonté de donner à nos relations une impulsion nouvelle, tout porte Madagascar et la France à coopérer, à intensifier et à étendre leur partenariat pour plus de solidarités, plus de croissance, et au bout du compte plus de stabilité et de paix dans cet ensemble si fascinant et si particulier que forment les pays de l'Océan indien.

Coopérer pour plus de solidarités. Le grand combat pour l'homme contre la pauvreté, pour l'accès des plus démunis à la santé et à l'éducation, est celui sur lequel la communauté internationale doit impérativement se battre et se mobiliser si elle veut assumer ses responsabilités de demain.

Le Sommet du Millénaire a fixé des objectifs, des objectifs ambitieux mais qui ne consistent qu'à réduire de moitié la pauvreté dans le monde et ces objectifs il faut les atteindre et dans l'état actuel des choses, il faut savoir que nous ne les atteindrons pas, comme nous nous y étions engagés, en 2015, si nous ne trouvons pas de moyens de renforcer considérablement la mobilisation des ressources nécessaires à la mise en oeuvre de ce projet qui est un minimum de ce que l'on peut exiger au nom de la morale et même au nom du réalisme politique.

La France plaide depuis longtemps pour cette cause. J'ai voulu que notre effort d'aide publique soit relevé pour répondre à cette exigence de solidarité et de meilleur partage des richesses tirées de la mondialisation. Je voudrais aussi vous dire que ce ne sont pas des objectifs abstraits qui inspirent cette politique. C'est le message que l'on perçoit, que chacun peut percevoir des populations que l'on rencontre.

Je voyais encore ce matin l'appel de tous ces jeunes, disponibles, pleins d'enthousiasme, à la recherche de leur avenir et que l'on ne peut pas décevoir. Si on ne leur apporte pas dans des délais raisonnables, c'est-à-dire quelques années, le nécessaire sur le plan de la santé, de l'éducation, de la formation, ce qui est nécessaire pour vivre dans un monde où, par ailleurs, on compare tout et instantanément, en raison de la puissance des médias, alors, si on ne le fait pas, on se réserve de très graves difficultés. Et c'est une véritable déstabilisation du monde qui risque de s'engager si on ne répond pas à cette nécessité.

Ce message, je l'ai encore lu ce matin dans les regards, dans les yeux des jeunes malgaches que nous avons, tout au long de notre route, rencontrés avec le Président. Votre politique, Monsieur le Président, est inspirée par la même conviction, celle de l'attention à porter à la vie quotidienne des Malgaches, et de tous les Malgaches, sur toute l'étendue de la Grande île,à leur avenir, à l'avenir de leurs enfants.

Confronté à d'immenses besoins, éprouvé récemment encore par des turbulences politiques et de violents cataclysmes, Madagascar s'est engagé, avec lucidité, avec courage, dans un programme de redressement, en donnant la priorité à la lutte contre la pauvreté. Les Institutions financières internationales vous soutiennent, comme tout le justifie.

Le Président de la Commission européenne, (et je salue son Ambassadeur ici présent) à qui j'avais signalé, après notre rencontre de Paris, les besoins et les mérites de Madagascar, m'a donné des assurances pour qu'ils soient bien pris en considération. Nous nous attacherons de même à ce que votre pays puisse bénéficier dans les meilleurs délais, c'est-à-dire au plus tard en octobre, des annulations de dette en faveur des pays qui le justifient, ce qui est sans aucun doute le cas de Madagascar, et ce qui permettra d'ailleurs à la France, d'annuler la quasi-totalité de la dette de ce pays à son égard.

Dans ces moments d'efforts, mais aussi des moments de promesses pour l'avenir, la France, qui est pour vous un partenaire important, c'est même actuellement le premier, la France se veut disponible, à vos côtés. Lorsque les cyclones Elita et Gafilo vous ont frappés, nous avons ensemble mobilisé nos moyens d'urgence. Au moment où vous atteindrez le point d'achèvement de l'initiative PPTE, je vous l'ai dit, la France annulera la totalité des dettes de Madagascar à son égard, ce qui est normal.

Permettez-moi de revenir, en particulier, sur le magnifique exemple de partenariat que représente le projet que nous avons visité ce matin, celui de l'aménagement et de l'assainissement des quartiers Sud-Ouest d'Antananarivo. Exemplaire, en conjuguant de façon équilibrée des préoccupations sociales relatives à la salubrité et des objectifs économiques, la commercialisation de produits et le développement d'activités artisanales. Exemplaire aussi, en associant aux concours des Etats, une collectivité locale, la mairie de Tananarive, des associations et des partenaires privés. Oui assurément, ensemble, nous pouvons faireplus et mieux en dépassant la sphère de l'aide publique.


Coopérer pour plus de croissance. Je sais que vous partagez avec moi cette conviction, Monsieur le Président. Le rôle de l'initiative privée, de l'entreprise, est un rôle absolument primordial pour créer des emplois, pour créer de la richesse, pour enclencher une dynamique de croissance. En la négligeant, et plus encore en l'évinçant, votre pays, dans le passé, a enregistré une régression douloureuse de son niveau de vie. Pourtant, nous le savons, Madagascar dispose de beaucoup d'atouts, avec son potentiel agricole largement inexploité, ses ressources halieutiques, les richesses de son sous-sol, ses attraits touristiques et une main-d'oeuvre reconnue comme étant de très grande qualité.

La normalisation de la situation politique, le rétablissement de l'état de droit, les mesures de redressement de l'économie produisent déjà leurs effets. Nos investisseurs, qui sont les plus nombreux d'ailleurs à être implantés à Madagascar, ont été rassurés, Monsieur le Président, par des signaux positifs, comme l'accord de protection réciproque que nous avons signé en 2003. Nous les encourageons à faire de nouveau confiance à Madagascar, en particulier ceux de la Réunion qui connaissent bien votre pays.

Coopérer pour la paix et le développement régional, voilà aussi l'un des grands champs ouverts à notre partenariat. L'histoire fait que la France est présente dans l'Océan indien. Vous avez noué avec le département de la Réunion des relations très denses et je m'en réjouis. Je voudrais à cette occasion saluer Monsieur René-Paul VICTORIA, Député de la Réunion, Maire de Saint-Denis, que vous avez bien voulu inviter à cette journée d'amitié franco-malgache. Sa présence parmi nous témoigne de la véritable communauté qui s'est instituée entre les pays et territoires riverains de l'Océan indien.


La Commission de l'Océan Indien porte cette ambition régionale que nous partageons. Je me réjouis, Monsieur le Président, du rôle que Madagascar souhaite lui voir jouer et de votre implication dans cette institution. Au moment où la libéralisation des échanges s'accentue, il est indispensable de renforcer les espaces régionaux, champs privilégiés de complémentarité et de solidarité.

Attachons-nous à en tirer le meilleur parti, en favorisant les échanges économiques, en gérant en commun des services d'intérêt collectif comme la sécurité en mer et le contrôle des pêches Faisons aussi de notre Commission un lieu de dialogue pour contribuer aux efforts de prévention et de règlement des crises. Renforçons, et je sais que vous partagez cette volonté, son rôle dans la protection et la promotion de ce lien particulier qu'est la culture des peuples indo-océaniens.

C'est dans cet esprit d'amitié et de coopération que je lève mon verre à votre santé, Monsieur le Président. Je me réjouis de pouvoir bénéficier de nouveau de votre hospitalité prochainement, en mars prochain, et à cette occasion de donner à nouveau un témoignage de vitalité sur l'intensité et la fraternité de nos relations. Vive Madagascar, Vive la France, Vive l'amitié franco-malgache !

.


Dernière édition par SaPa le Mer 1 Avr 2015 - 12:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mer 1 Avr 2015 - 10:53

http://www.rfi.fr/afrique/20150320-madagascar-chasse-fuites-gasoil-jirama-hery-rajaonarimampianina-energies-petrole-eau/

MADAGASCAR HERY RAJAONARIMAMPIANINA ENERGIES PÉTROLE
Publié le 20-03-2015 Modifié le 20-03-2015 à 01:04


Madagascar: chasse aux fuites de gasoil à la Jirama
Par RFI


La Jirama, compagnie d'électricité et d'eau de Madagascar

Le gouvernement lance ce vendredi une vaste opération de contrôle de la consommation de gasoil de la société nationale d’eau et d’électricité (Jirama), accusée de pertes considérables chaque année.

Pour les usagers, ces difficultés financières se traduisent par des coupures de courant à répétition surtout en dehors de la capitale. C’est l’achat de gasoil pour les centrales thermiques qui coûte cher à la Jirama, car tout le carburant acheté n’arriverait pas à destination.

L’opération lancée ce vendredi consiste à évaluer chaque centrale thermique pour savoir quelle est sa consommation journalière de carburant. Les autorités pourront ensuite comparer ces chiffres avec la quantité de carburant officiellement achetée. Et mesurer l’ampleur des détournements.

Le gouvernement s’attaque aux dépenses en carburant, car c’est ce qui plombe principalement la trésorerie de la Jirama. La société perd de l’argent. L’an dernier elle accusait un gap financier de 7 millions d’euros par mois, et cette situation pèse sur le budget de l’Etat malgache qui verse des subventions à l’entreprise. C’est un « tonneau des Danaïdes » une « hémorragie », un « gaspillage » commentaient ces derniers temps des représentants de bailleurs de fonds étrangers qui apportent une aide budgétaire à l’Etat.

L’opération de contrôle doit durer un mois. Le bureau anticorruption y participe. Il a entamé des enquêtes sur la Jirama en 2014. Son directeur assure qu’après cette opération il pourra clôturer les investigations et transmettre des dossiers à la Justice. Jusqu’à aujourd’hui les problèmes de gouvernance au sein de la Jirama ont été régulièrement soulevés. Mais aucun haut responsable n’a été poursuivi.

→ À (RE)LIRE : Madagascar: climat tendu à Tamatave, ville privée d'électricité

.


Dernière édition par SaPa le Mer 1 Avr 2015 - 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mer 1 Avr 2015 - 11:17

La Jirama , elle ne s'en sort pas toute seule ...

je propose Contrats miniers et Pétroliers ... ( Pétrole - Uranium - etc ...)
... en échange de la Construction , la Gestion , l'exploitation d'une Centrale nucléaire

( C'est quand même mieux que de leur voler par la force ... )
Ca ferait du bien à AREVA ... qui en aurait bien besoin , par les temps qui courent ...

et la gestion d' un réseau de transport d'électricité à Madagascar
par la Création d'une filiale d'EDF à Madagascar ...


http://lenergeek.com/2013/01/03/turquie%C2%A0-areva-candidat-a-la-construction-dun-reacteur-nucleaire/



Construction d’un réacteur nucléaire turc : Areva candidat
jeudi 3 janvier 2013 / Écrit par: VG
Le groupe français Areva, via sa co-entreprise Atmea, qu’il possède avec le japonais Mitsubishi, participe à un appel d’offres concernant la construction d’un réacteur nucléaire en Turquie.

Par le biais de Atmea, les groupes Areva et Mitsubishi Heavy Industries (MHI), veulent proposer le réacteur de puissance moyenne (1 .100 MW) Atmea1, qu’ils ont conçu conjointement.

Ce marché, évalué à 20 milliards de dollars environ, n’a pas attiré que la France et le Japon : la Corée du Sud, le Canada et la Chine sont aussi dans la course.

La Turquie devrait rendre publique sa décision début 2013.


Dernière édition par SaPa le Mar 19 Mai 2015 - 16:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mer 1 Avr 2015 - 11:29

La Turquie , c'est pas gagné ...
à Madagascar ... AREVA n'aurait pas besoin de faire des appels d'Offres ...et l'Uranium ca ne manque pas ...
et moins de chance de se faire piéger ... par les concurrents

http://www.parismatch.com/Actu/Economie/Areva-Les-dessous-du-desastre-Uramin-146687

AREVA. LES DESSOUS DU DÉSASTRE URAMIN


Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mer 1 Avr 2015 - 12:01

D'après les Derniéres Nouvelles , Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana se seraient réconciliés ,
ce dernier ne s'occuperait plus de politique  mais uniquement du developpement de Madagascar ...

Je pense que c'est Marc Ravalomanana qu'il faut aller voir ...




Le Président Marc Ravalomanana et son épouse à Iavoloha lors de la cérémonie des présentations de voeux


Cérémonie de présentation de vœux à Iavoloha Tous y étaient…, ou presque

La grande salle du « ceremony building » du palais d’Iavoloha a été au centre de l’actualité malgache le 9 janvier 2015. L’hôte de la cérémonie a invité quelque 1700 personnes dont des chefs/présidents et membres d’institution, des présidents/dirigeants de groupements et associations professionnelles, les membres de la communauté internationale dont les partenaires techniques et financiers ; mais ce qui a le plus marqué la cérémonie a été la volonté des anciens chefs d’État à honorer l’invitation du président de la République.

Didier Ratsiraka et sa fille cadette Annick Ratsiraka, et Marc Ravalomanana et son épouse Lalao Ravalomanana ont été applaudis par les invités.

https://mcmparis.wordpress.com/2015/01/09/09012015-le-president-marc-ravalomanana-a-iavoloha/
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mer 1 Avr 2015 - 23:29

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/03/03/il-faut-un-plan-marshall-pour-electrifier-l-afrique_4586493_3212.html

« Il faut un plan Marshall pour électrifier l’Afrique »
Propos recueillis par Christophe Châtelot (Libreville, envoyé spécial)

Le Monde.fr Le 03.03.2015



« Il faut un plan Marshall pour électrifier l’Afrique »
Propos recueillis par Christophe Châtelot (Libreville, envoyé spécial)

Le Monde.fr Le 03.03.2015

" Penser que l’on peut équiper l’Afrique uniquement avec des financements privés ou des emprunts publics est un mensonge. Personne, nulle part au monde ne l’a fait ainsi.

Comment surmonter ce problème ?  
                                                                                    
L’idée est de créer une agence spécialisée dédiée à cette question. Elle devra bénéficier de quatre milliards de dollars par an sur une dizaine d’années sous forme de subventions, non conditionnelles qui par effet de levier ou grâce à des financements classiques permettront de réunir 250 milliards de dollars. Quatre milliards par an pour tout le continent, à l’échelle de la planète, c’est une somme dérisoire pour un impact colossal.

                                                                                                                                                                                         
                                                                                     
Voir la vidéo : « L’électrification de l’Afrique, c’est 3% de croissance pour l’Europe »

Pourquoi insistez-vous sur le fait que ces quatre milliards par an doivent être réunis sous forme de subventions ?

En allant de pays en pays, j’entends les dirigeants africains me dire qu’ils n’ont pas à disposition la masse critique d’ingénierie de haut niveau et qu’il leur manque toujours 25 % des fonds pour faire aboutir leurs projets. On sait que le coût de distribution électrique est plus cher dans les régions les moins denses.

Mais aujourd’hui, nous disposons de technologies meilleur marché et plus robustes pour produire de l’énergie décentralisée ou modulaire. La production d’énergie renouvelable en Afrique est la moins chère du monde.
https://www.google.fr/search?q=produire+de+l%E2%80%99%C3%A9nergie+d%C3%A9centralis%C3%A9e+ou+modulaire.&rlz=1C1AVNG_enFR630FR631&oq=produire+de+l%E2%80%99%C3%A9nergie+d%C3%A9centralis%C3%A9e+ou+modulaire.&aqs=chrome..69i57.1941j0j7&sourceid=chrome&es_sm=122&ie=UTF-8

En fait, il n’y a pas de problème technique, seulement des questions d’organisation et de méthode à surmonter. Cette agence pour l’Afrique serait pilotée par les Africains : Chaque sous-région décidera de la nature de l’énergie à produire. Ce n’est pas tant un projet qu’un changement de méthode.

Quels pays africains vous soutiennent ?

Tous les 31 chefs d’Etat africains que j’ai rencontré, la Banque africaine de développement aussi, soutiennent ce projet. Ouvrons les yeux. Nous avons à faire à de petits États pauvres qui ont supporté un choc démographique d’une ampleur inouïe. Si la France avait connu la même croissance démographique que la Côte d’Ivoire depuis 1960, nous serions 240 millions de Français. Avec ce que cela signifie en termes de construction d’hôpitaux, d’écoles, de routes, d’infrastructures…

https://www.google.fr/webhp?sourceid=chrome-instant&rlz=1C1AVNG_enFR630FR631&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=%c2%ab%20il%20faut%20un%20plan%20marshall%20pour%20%c3%a9lectrifier%20l%e2%80%99afrique%20%c2%bb%20plan%20borloo


Dernière édition par SaPa le Jeu 2 Avr 2015 - 0:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mer 1 Avr 2015 - 23:31

j'ai pas bien compris ... un " Plan Maschall " ...??

https://fr.vikidia.org/wiki/Plan_Marshall

Plan Marshall

« Plan Marshall » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior


Le Plan Marshall est une aide économique et financière proposée par les Etats-Unis à tous les pays européens à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, en 1947.

Cette aide devait permettre aux pays européens ravagés par la guerre de pouvoir se reconstruire. En contre-partie, les différents pays qui acceptaient cette aide devaient acheter en priorité des produits américains. Il s'agissait de relever le plus rapidement possible le niveau de vie des Européens afin de les dissuader de voter pour les partis de gauche qui étaient très puissants à l'époque (surtout en France et en Italie).

Cette aide n'a pas été acceptée par l'URSS et ses pays satellites (pays libérés par l'URSS qui se sont retrouvés sous influence communiste).

Le pays qui a reçu le plus d'argent est la Grande-Bretagne, la France arrive en seconde position.

Sommaire
1 L'aide américaine en faveur des Européens après la Seconde Guerre mondiale
2 Le plan Marshall
3 L'accueil du plan Marshall par les gouvernements européens
4 L'application du plan Marshall
5 Vikiliens pour compléter sur les relations est-ouest à la même époque
L'aide américaine en faveur des Européens après la Seconde Guerre mondiale

Jusqu'en 1947, conformément aux engagements pris en 1943, par 44 pays regroupés dans l'UNRRA (United nations Relief and Rehabilitation Administration), les États-Unis, ont distribué gratuitement des vivres aux populations européennes plongées dans la misère.

Parallèlement les gouvernements européens ont reçu pour 12 milliards de prêts américains (3,75 milliards de dollars US pour le Royaume-Uni, 2 milliards pour la France, 1,75 milliards pour l'Italie...). Les États bénéficiaires acceptaient d'ouvrir les frontières de leurs empires coloniaux aux produits américains ; le Royaume-Uni devait rétablir la convertabilité (échange de monnaie) de la livre sterling (alors une des très grandes monnaies mondiales) ; la France devait importer un nombre minimum de films américains...

Les États-Unis et le Royaume-Uni arrêtent le démantèlement des industries allemandes prévu dans les accords de Potsdam de l'été 1945 signés avec l'URSS. De plus les Américains apportent une aide matérielle massive à la population allemande qui vit alors une période effroyable.

Le plan Marshall

Devant les résultats décevants au regard des besoins, le général Georges Marshall, secrétaire d'État des États-Unis (ministre des Affaires étrangères) propose le 5 juin 1947, un plan d'aide massif aux pays européens. Il pense que cette aide sera acceptée car les ministres communistes, qui auraient pu s'y opposer, viennent d'être exclus des gouvernement français et italiens dont ils faisaient partie depuis 1944.

Le plan Marshall n'accorde pas des crédits remboursables mais surtout des dons. Cependant les pays bénéficiaires doivent accepter certaines conditions.

les pays européens doivent se répartir l'aide américaine, ce qui suppose qu'ils s'entendent donc coordonnent leur politique et abandonnent une partie de leur indépendance nationale.
chaque pays bénéficiaire doit établir une politique économique relayant l'aide américaine. Ces pays doivent donc restaurer les bases du capitalisme libéral et de ce fait renoncer à étendre les nationalisationsPrécision réalisées dans les années précédentes.
Le plan Marshall veut une amélioration importante et rapide des conditions de vie des Européens. Mais il sert aussi les intérêts américains, puisqu'ils imposent le retour aux règles économiques du capitalisme, qui est le modèle économique des États-Unis. Les dons vont également développer les exportations de nombreux produits américains, donc vont profiter à la production américaine,

Il s'agit également d'éviter que, désespérés par les difficultés qui se prolongent, les Européens soient encore plus favorables aux partis communistes ou socialistes qui proposent d'autres solutions pour surmonter les difficultés économiques et sociales

L'accueil du plan Marshall par les gouvernements européens


Les pays bénéficaires du plan marshall. L'Espagne dirigée par le général Franco, allié de Hitler pendant la guerre, est exclue du plan Marshall
Dès le 17 juin, les ministres des Affaires étrangères de France et du Royaume-Uni disent leur satisfaction. Ils proposent une réunion à trois avec les Soviétiques.

Ils se réunissent à Paris du 27 juin au 2 juillet. Les Soviétiques critiquent fortement le plan Marshall qui pour eux est un coup porté à la souveraineté des États.

Il est décidé de tenir une nouvelle conférence tous les pays d'Europe à Paris le 12 juillet. Mais dès le 10 juillet, le gouvernement tchécoslovaque, dans un premier temps favorable au plan, renonce à venir à Paris pour ne pas indisposer l'URSS son voisin immédiat et son libérateur.

La Conférence qui se tient du 12 au 25 juillet, ne réunit que 16 pays européens et marque la coupure de l'Europe en deux camps, celui de l'ouest favorable au plan Marshal et celui de l'est (dirigé par l'URSS), qui y est opposé et qui de ce fait ne recevra aucun aide.

L'application du plan Marshall

Les pays européens estiment qu'il leur faudrait 22 milliards de dollars sur quatre années pour surmonter la crise de l'économie européenne. Ils demandent aux États-Unis de leur en fournir 19 (en fait après un nouveau calcul seulement 13). Le 2 avril 1948, le Congrès américain vote les crédits de ce qui devient le European Recovery Program (ERP). Le 16 avril 1948, les pays européens bénéficiaires de l'ERP fondent une organisation commune OECE (Organisation Européenne de Coopération Économique) qu'ils installent à Paris.

Les fonds américains ne sont pas versés directement aux entreprises. Le mécanisme de versement des crédits est le suivant. Le trésor américain verse des fonds en dollars à la banque centrale du pays bénéficiaire. Celle-ci prête au Trésor public local qui fait des prêts aux entreprises locales. Avec les sommes empruntées les entreprises achètent à la banque centrale des dollars. Ces dollars lui servent à acheter des produits américains. Le pays bénéficiaire (qui récupère sous forme d'intérêt les sommes versées aux entreprises) rembourse ensuite en devises (dollars) le trésor américain.

Au total, de 1948 à 1951, les États-Unis ont versé plus de 10 milliards de dollars, dont les trois quarts en dons sans contrepartie. Le reste est composé de dons conditionnels ou de crédits remboursables. Le Royaume-Uni a reçu plus de 26% du financement, la France 20%, l'Allemagne de l'Ouest plus de 11%, l'Italie 10%.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Jeu 2 Avr 2015 - 0:18

Donc si j'ai bien compris ... on leur prête de l'argent ... pour nous acheter nos éoliennes ... ??

ca ma déçoit un peu ... Quand les Africains entendent parler d' " Energie Renouvelable " ... pour eux celà signifie ... qu'on cherche à les empêcher de se developper ... même les Africains savent que ce n'est pas avec des Eoliennes que l'on fait tourner des usines ...

Cout d'une Centrale Atomique ... ??
Coûts
Les coûts du nucléaire selon différentes études.
En 2007, en Lituanie, les coûts de construction d'un site d'une capacité de 800 à 1 600 MW ont été estimés entre 2,4 et 4 milliards d'euros .


Cout d'une Centrale Thermique ...

http://www.agenceecofin.com/electricite/2108-13058-senegal-africa-energy-va-construire-une-centrale-thermique-de-300-megawatts

Sénégal: Africa Energy va construire une centrale thermique de 300 mégawatts

(Agence Ecofin) - La Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec) et la société privée Africa Energy ont signé, le 16 août, un contrat pour la construction d’une centrale thermique d’une puissance de 300 mégawatts (MW). Le coût de cette centrale située à Mboro (région de Thiès) s’élève à 300 milliards de F CFA (610 millions de dollars). Elle devrait être opérationnelle fin 2016.

Le directeur général de la Senelec, Pape Dieng, a indiqué lors de la signature du contrat avec Africa Energy que la centrale va permettre de baisser le prix du revient de l’électricité. «Grâce à cette infrastructure, le coût moyen de production va revenir à 66 Francs CFA au killowatts/heure », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « cette centrale va aussi permettre de varier le mix énergétique, éliminer les délestages, faire face à l’augmentation des demandes d’électricité, améliorer la qualité et le coût de l’électricité ».

Le contrat entre la Senelec et Africa Energy a été signé de gré à gré, ce qui a suscité dans la presse sénégalaise une levée de boucliers contre cette procédure «peu transparente».

Le directeur général de la Senelec a, cependant, répondu que la loi prévoit la signature de ce genre de contrat. « Le gré à gré existe. C’est profitable à l’Etat du Sénégal donc je ne vois aucune anormalité là-dessus», a-t-il martelé.

M. Deing a également précisé que ce genre de contrat ne comporte pas de risque pour la Senelec. «La Senelec ne sort aucun franc. C’est Africa Energy qui recherche les financements, qui prend le risque de construire sa centrale et à la fin la Senelec donne ses exigences, à savoir un prix du kilowatt/heure compétitif et un délai de mise en service acceptable», a-t-il affirmé.

Le directeur général Africa Energy, Alassane Diallo, a déclaré que le financement de la centrale de 300 MW est «pratiquement bouclé». Africa Energy a été créée en février 2013 avec un capital de départ de 10 millions de FCFA, selon le Bureau sénégalais d'appui à la création d'entreprises qui ne révèle, cependant, rien sur les actionnaires de la société.
.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Jeu 2 Avr 2015 - 1:00

cout d'un Barrage ...

http://tpebarrages.jimdo.com/le-co%C3%BBt-d-un-barrage/

Si Borloo a vraiment l'intention d'aider le Continent Africain à se developper ... il est urgent qu'il sorte de ces chimères d'ecolos et de leurs Energies renouvelables ... c'est décoratif , pour le Paysage ...en dehors de ça ... c'est de l'escroquerie pure et simple ... il ne trouvera pas un Africain pour lui acheter ses moulins à vent ...

Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Jeu 2 Avr 2015 - 15:25

Borloo prétend également qu'il va passer par dessus la tête des Dictateurs ... ??
Ca c'est pas évident en Afrique
c'est plutôt compliqué , il faut , comme ils disent " comprendre le contexte " du Pays
ce qui est encore moins évident ...
C'est pour celà que je proposais de commencer par Madagascar
car malgré la Crise , c'est quand même plus calme qu'ailleurs
Madagascar , c'est la vitrine de l'Afrique , les Africains Francophones sont très attentifs à ce qui s' y passe
Si on arrive à faire quelque chose à Madagascar , on pourra le reproduire ailleurs
Mais il faut avoir absolument un interlocuteur local , compétent , en qui on puisse faire confiance
Marc Ravalomanana est différent , c'est un chef d'entreprise qui s'est fait tout seul et qui a réussi ,
il a à coeur surtout depuis son retour,  de redresser son pays , de le sortir de cette crise terrible
il a un plan de redressement ... il faut l'écouter ...et voir dans quelle mesure ...on peut l'aider
à redresser le pays et le developper
dans une coopération mutuelle et fraternelle , favoriser les échanges économiques entre nos deux Pays ...
Je Rappelle que pratiquement toutes les Elites Magaches et Franco Malgaches vivent en France et ont la Nationalité Française ... et plus de 30 000 Français expatriés ont choisi d'y vivre et d'y travailler
et ils se plaignent des coupures de courant de la JIRAMA ... !!


PS : Il serait URGENT de rouvrir le Robinet des "Aides Internationales " ... Les Sanctions économiques , celà ne pénalise que la Population pauvre ... les Privilégiés y sont indifférents et continuent d'en profiter ...c'est amoral de faire ça ...La Communauté Internationale devrait avoir Honte ... et Pour La Population , c'est La France qui est responsable ...

.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mar 19 Mai 2015 - 16:27

http://www.linfo.re/ocean-indien/madagascar/669381-madagascar-le-ministre-francais-des-affaires-etrangeres-laurent-fabius-absent-pour-le-conseil-des-ministres-des-etats-membres-de-la-coi

Madagascar : le ministre français des Affaires Etrangères, Laurent Fabius,
absent pour le conseil des ministres des Etats membres de la COI


LINFO.RE – créé le 18.05.2015

Pris par de nombreux engagements, le ministre français des Affaires étrangères
Laurent Fabius ne sera pas présent lors du conseil des ministres des Etats membres
de la Commission de l’Océan Indien (COI) qui se tiendra à Antananarivo à partir de ce lundi.


Alors que le ministre français des Affaires étrangères devait assister au conseil des ministres
des États membres de la Commission de l’Océan Indien (COI) qui débute ce lundi 18 mai,
ses plans ont changé à la dernière minute. Le conseil des états membres de la COI débute
ce lundi 18 mai et prendra fin mercredi, un évènement auquel Laurent Fabius aurait dû assister.

Selon le communiqué émanant du Quai d’Orsay, cette annulation de dernière minute est en rapport
avec une question d’agenda. "Le ministre étant très chargé, surtout en cette année de climat et
de conférence Climat à Paris à la fin d’année ; donc il ne pourra pas s’y rendre", peut-on lire dans
le communiqué rapporté par indian-ocean-times.com.

A sa place, le ministre français Laurent Fabius a nommé Claudine Ledoux, l’ambassadrice déléguée
à la coopération régionale dans l’Océan Indien pour le représenter. "Le ministre a expressément
demandé à Claudine Ledoux, ambassadrice déléguée à la coopération dans l’Océan Indien de le
représenter personnellement à la réunion de Tananarive, conscient des enjeux et pour s’assurer
que ce soit un succès", précise le Quai d’Orsay.

.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Mar 19 Mai 2015 - 16:30

SaPa a écrit:
La Jirama , elle ne s'en sort pas toute seule ...

je propose Contrats miniers et Pétroliers ... ( Pétrole - Uranium - etc ...)
... en échange de la Construction , la Gestion , l'exploitation d'une Centrale nucléaire

( C'est quand même mieux que de leur voler par la force ... )
Ca ferait du bien à AREVA ... qui en aurait bien besoin , par les temps qui courent ...

et la gestion d' un réseau de transport d'électricité à Madagascar
par la Création d'une filiale d'EDF à Madagascar ...


http://lenergeek.com/2013/01/03/turquie%C2%A0-areva-candidat-a-la-construction-dun-reacteur-nucleaire/



Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Jeu 22 Oct 2015 - 0:31

Pétrole ... Uranium ... contre Nourriture ... contre développement

http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2015/10/20/kere-dans-le-sud-appel-de-detresse-des-maires/

Kere dans le Sud de Madagascar : Appel de détresse



La population n’a rien à se mettre sous la dent. (Photo Tananews)

Cette partie méridionale du pays, a fortement besoin d’une urgence humanitaire et nutritionnelle. Les maires du Deep-South lancent ainsi un appel à l’endroit des tenants du pouvoir pour se pencher sur leur cas.

Des maires élus dans la Région Androy, de différentes tendances politiques, ont tenu une conférence de presse, hier, pour exposer la situation qui prévaut dans le Deep-South du pays. Bref, un appel de détresse des maires à l’endroit des dirigeants pour se pencher sur le sort du Grand Sud. En effet, cette région subit une période de grave sécheresse, « cela fait presque un an qu’il n’y avait plus de pluie », selon le maire de la commune Anjapaly – district de Tsihombe, Tolia Bernard. De ce fait, le Kere sévit dans cette région du pays. A cet effet, des milliers de personnes ont ainsi du mal à se nourrir. Les gens ont épuisé leurs réserves et ils sont contraints de vendre leurs biens. Il en résulte ainsi la vulnérabilité des populations locales. Sans parler des prix des produits de première nécessité qui ne cessent de grimper. A cela s’ajoute une malnutrition des enfants. SOS pour le Sud du pays

Tas de projets. Selon toujours le maire d’Anjapaly, certains quittent la région pour s’installer à Toliara ville, d’autres ont choisi de s’implanter à Mahajanga. Or le coût des transports pour rallier la cité des Fleurs s’élève à 100 000 ariary. Quant au maire de la commune de Tranoroa, district Beloha Androy, Lenome Diret, il estime que le Programme Alimentaire Mondial (PAM) devrait continuer ses actions dans le Sud. Par ailleurs, ces maires de faire remarquer que l’eau ne manque pas dans cette région, ils ont cité notamment les fleuves Efaho, Mandrare et Menarandra. Ils proposent ainsi la mise en place de barrages sur ces fleuves. Il y avait eu un tas de projets mais ils sont tombés à l’eau. Ce qui a fait dire à certains observateurs que le Sud est un cimetière de projets.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Sam 24 Oct 2015 - 23:00



300.000 personnes souffrent de la faim dans le sud de Madagascar
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Sam 24 Oct 2015 - 23:03



Course contre la Faim 2015
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Sam 24 Oct 2015 - 23:05



Famine au Burkina Faso
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Sam 24 Oct 2015 - 23:09



la faim dans le monde est une arme ...
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Sam 24 Oct 2015 - 23:13



Mondialisation, quand Le FMI fabrique La misère
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   Lun 2 Nov 2015 - 14:48

proposé par Marie Christine Abidaly ...

https://www.facebook.com/usembassy.madagascar/photos/a.154186857945715.30962.126866674011067/1065681826796209/?type=3

Les Etats-Unis octroient 4,5 millions USD pour aider les victimes de la sécheresse





L’Ambassade des Etats-Unis, à travers l’Agence américaine pour le développement international (USAID) à Madagascar a le plaisir d’annoncer l’octroi de 4,5 millions USD d’assistance à Madagascar afin de réagir face à la sécheresse dans la partie sud du pays.
Ces programmes donneront une assistance à plus de 120.000 personnes affectées par la sécheresse dans cinq districts. Cette contribution va administrer une assistance immédiate visant à lutter contre la faim et la malnutrition ainsi que soutenir les efforts à long terme pour la relance.


Selon un rapport publié par le Réseau de système d’alerte précoce de l’USAID sur la famine
le 1er octobre dernier, des ménages nécessiteux dans les régions d’Androy, Anosy et des parties de l’Atsimo Andrefana ont épuisé leurs stocks de nourriture plusieurs mois plus tôt que normalement prévu, et vont devoir recourir à l’achat d’aliments de base sur le marché. En outre, selon les prévisions, la pluviométrie dans le Sud du pays se situerait au-dessous de la moyenne jusqu’au mois de février 2016, ce qui aggraverait la situation.

Pour faire face à cette crise alimentaire, l’USAID et ses partenaires, dont le Programme Alimentaire Mondial, l’Adventist Development and Relief Agency, Catholic Relief Services, et Land O’Lakes, vont travailler ensemble dans les zones les plus durement touchées par la sécheresse. Ces zones comprendront Bekily, Tsihombe, Ambovombe, Beloha et Amboasary. A partir de maintenant jusqu’au mois de février 2016, ces organisations œuvreront avec leurs partenaires locaux afin d’utiliser ces fonds du Gouvernement américain pour fournir 2.300 tonnes métriques d’assistance alimentaires destinée à sauver des vies ainsi que des équipements et outillages à utiliser pendant la saison de culture. Les programmes vont également distribuer des aliments nutritifs spécialisés pour les enfants mal-nourris et les femmes qui allaitent, qui sont les plus affectés par la malnutrition grave. En plus, ces programmes donneront aux agriculteurs des petits bétails et dispenseront pour ces derniers une formation en élevage. Toute assistance alimentaire proviendra de sources locales et régionales.*

Pendant la saison de culture de 2014, les régions du sud de Madagascar ont fait face à des déficits de 50 à 75 pour cent, ce qui a résulté en des pertes considérables de récoltes. Avant le mois de mars 2015, des groupes humanitaires ont estimé que près 600.000 personnes étaient atteintes d’insécurité alimentaire sévère. Dans la région Androy, environ 41 pour cent des ménages souffrent d’insécurité alimentaire sévère, et les niveaux d’insécurité alimentaire sévère globale atteignent près de 12 pour cent parmi les enfants de moins de cinq ans. On s’attend à ce que cette situation s’empire pendant l’actuelle période de soudure, menaçant les moyens de subsistance et augmentant la mortalité dans ces zones.
Depuis plus de 30 ans, l’USAID a donné une assistance à la population Malagasy afin de sauver des vies et renforcer la sécurité alimentaire. Les Etats-Unis demeurent les plus grands donateurs d’assistance alimentaire à Madagascar.

https://www.facebook.com/usembassy.madagascar/?fref=nf
---------
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Plan Borloo pour l'électrification de l'Afrique
» Implantation d’un show-room pour la vente de voitures d’occasion à l’entrée de Bougival
» Ceux qui n'ont pas de plan B...
» rangements maquillage pas cher !
» Tête qui tombe dans siège-auto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Monde-
Sauter vers: