Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Révision de la constitution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mar 22 Juil 2008 - 13:09

melpat a écrit:
Oui Libre, c'est également mon avis mais les dates à venir ne présagent rien de bon dans ce sens.

5,6 et 7 septembre UNIVERSITE De RENTREE.
les responsables départementaux n'auront pas encore été élu démocratiquement par les adhérents. (bonjour l'info en retour, à trois semaines des élections).

27 sept, vote du conseil départemental - (reconduite des bureaux provisoires UDF ou sang neuf) cela sera fonction de l'implication des adhérents et de leurs nombres.

Donc l'université de rentrée ne permettra pas de travailler sur la fusion totale UDF - MODEM - CAP21 en l'absence de représentants élus pour trois ans.
Le vote du 27 sept, suivant les résultats risquent de creuser encore plus ce fossé qui va se former jusqu'à implosion.

Mais ce n'est que mon avis.
Je ne pense pas que ça ira jusqu'à l'implosion.

Alain BERTIER a écrit:
La présence de Corinne Lepage au MoDem est un
atout et une chance. Son idée sur la manière de rendre la liberté de
vote démocratique est excellente. +1000 !
Et son analyse de la réforme excellente.
Revenir en haut Aller en bas
melpat

avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 56
Localisation : Hérault - Marseillan
Date d'inscription : 13/07/2008

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mar 22 Juil 2008 - 13:09

Alain BERTIER a écrit:
La présence de Corinne Lepage au MoDem est un atout et une chance. Son idée sur la manière de rendre la liberté de vote démocratique est excellente. +1000 !

Pourrais tu stp établir (si possible) un sondage pour ou contre sur la déclaration de Corinne Lepage?
Revenir en haut Aller en bas
http://capmarseillan.free.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mar 22 Juil 2008 - 13:25

En tout cas, c'est rien à côté de ce qui se passe au PS. Ils sont en train de se déchirer (au moins, au MoDem on évite ça).
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 78
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mar 22 Juil 2008 - 14:28

melpat a écrit:
Alain BERTIER a écrit:
La présence de Corinne Lepage au MoDem est un atout et une chance. Son idée sur la manière de rendre la liberté de vote démocratique est excellente. +1000 !

Pourrais tu stp établir (si possible) un sondage pour ou contre sur la déclaration de Corinne Lepage?


Ben c'est pas dur, je me suis interrogé, et je suis 100% pour. Et je ne cause pas à ceux qui sont contre. Mais si tu insistes, on peut faire un sondage genre OpinionWay ou RG du temps que ça existait.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mar 22 Juil 2008 - 14:48

RG a changé de sexe il s'appelle Cristina...c'est la demi-soeur cachée d'Edvige...

http://www.millebabords.org/spip.php?article8919
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mar 22 Juil 2008 - 15:31

piège à cons...( première révélation post-vote, pas la dernière...)

Ce référendum d'initiative populaire que vous ne verrez jamais…



Belle leçon d'enfumage politico-médiatique que le référendum d'initiative populaire censé constituer une avancée démocratie majeure. Une procédure-gadget ultra-encadrée qui ne sera sans doute jamais mise en pratique.






Un exemple de mystification que ce « référendum d'initiative populaire » présenté comme une avancée démocratique majeure. Un modèle de novlangue médiatico-politique, en fait. Car de référendum d'initiative populaire, il n'a jamais été question. Dans le projet de réforme de la constitution c'est bien d'un référendum d'initiative PARLEMENTAIRE dont il s‘agit. Le texte était on ne peut plus explicite : « Un référendum (…) peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales ».

184 parlementaires et 4 millions de français pour poser une question
Pour le dire plus simplement, un référendum pourra éventuellement avoir lieu à l'initiative de 184 parlementaires s'il est soutenu par environ…4 millions de Français. En outre, le scrutin ne peut être organisé que si la proposition de loi n'a pas été examinée dans un délai d'un an par les assemblées. La procédure reste donc inacessible sans le passage par la case parlementaire. Sans compter que le référendum n'est pas obligatoire et que la proposition peut être tout simplement rejetée par les deux chambres. D'autre part, le Conseil Constitutionnel doit effectuer un contrôle préalable. Enfin, le référendum « ne peut avoir pour objet l'abrogation d'une disposition législative promulguée depuis moins d'un an » ce qui l'empêche d'être un instrument de contestation politique immédiate. C'est peu dire que la procédure est extrêmement encadrée et que même les Français les plus motivés n'iront pas motivés tous les quatre matins.

« Une avancée démocratique majeure »
Pourtant médias et politiques ont fait des gorge chaudes de ce pouvoir prétendument rendu au peuple. Et si l'on en juge par le micro-trottoir réalisé ce matin par Le Parisien, le matraquage a porté ses fruits. Sur les cinq personnes interrogées, trois reviennent sur le sujet, le prenant pour exemple : « le référendum d'initiative populaire est positif » ; « Le référendum d'initiative populaire constitue une avancée » ou encore « le référendum d'initiative populaire permettra de donner plus de pouvoir au peuple ». Il est vrai que les Français sont rarement hostiles au fait d'être consultés....

Parlementaire ET populaire…
Belle opération de communication, donc. C'est que le gouvernement disposait de relais très bienveillants. Ainsi du Figaro qui, jusqu'ici, employait dans ses articles avec une certaine légèreté l'expression de « référendum d'initiative populaire » Désormais, depuis que le texte a été voté - on n'est jamais trop prudent - le quotidien conservateur utilise celle, plus exacte, de « référendum d'initiative parlementaire et populaire ». Quand on vous dit que les mots ont un sens…


http://www.marianne2.fr/Ce-referendum-d-initiative-populaire-que-vous-ne-verrez-jamais-_a89492.html?PHPSESSID=c3b0090a144a6abca080b4f0b3559e5f
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 59
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mar 22 Juil 2008 - 16:01

Une occasion ratée pour le Modem
Corinne Lepage:
"Quant au MODEM, il aurait pu être le parti charnière qui faisant capoter le projet ou au contraire le faisant aboutir grâce à des avancées non négociables sur la représentation politique, les nominations et la démocratie participative. L'occasion a été ratée puisque seuls deux sénateurs ont suivi la position des députés MODEM et de notre président et 4 se sont abstenus. Comme dans le vote sur les OGM, l'absence de position unitaire des élus MODEM ne peut qu'interpeller nos militants ."

Sur Marianne
"Le parti orange fait grise mine

Le centre gauche basculera-t-il à droite ? Côté Bayrou, on se compte sur les doigts d'une seule main : seuls deux sénateurs centristes ont voté contre la réforme, quatre se sont abstenus et deux députés Modem s'y sont opposés… dont François Bayrou lui-même.
Jean-Christophe Lagarde, le député-maire de Seine-Saint-Denis passé au Nouveau centre, est ravi : « Cette fois-ci, il ne reste plus à Bayrou que le dernier carré de Waterloo. »

Il promet pour bientôt la reconstruction d'une vraie formation centriste, avant d'aller serrer la main d'Emmanuelle Mignon, la conseillère élyséenne. L'OPA sur l'ex-UDF continue. Même s'il ne reste plus beaucoup d'élus sur qui exercer les fameuses pressions qui ont fait basculer, de justesse, le vote du Congrès ce lundi. "

Le vautour guette, pour son Maître.

Mais nous sommes là, vivants et toujours combatifs ! JCL risque de perdre ses plumes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mar 22 Juil 2008 - 17:08

juju41 a écrit:
piège à cons...( première révélation post-vote, pas la dernière...)

Ce référendum d'initiative populaire que vous ne verrez jamais…



Belle leçon d'enfumage politico-médiatique que le référendum d'initiative populaire censé constituer une avancée démocratie majeure. Une procédure-gadget ultra-encadrée qui ne sera sans doute jamais mise en pratique.






Un exemple de mystification que ce « référendum d'initiative populaire » présenté comme une avancée démocratique majeure. Un modèle de novlangue médiatico-politique, en fait. Car de référendum d'initiative populaire, il n'a jamais été question. Dans le projet de réforme de la constitution c'est bien d'un référendum d'initiative PARLEMENTAIRE dont il s‘agit. Le texte était on ne peut plus explicite : « Un référendum (…) peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales ».

184 parlementaires et 4 millions de français pour poser une question
Pour le dire plus simplement, un référendum pourra éventuellement avoir lieu à l'initiative de 184 parlementaires s'il est soutenu par environ…4 millions de Français. En outre, le scrutin ne peut être organisé que si la proposition de loi n'a pas été examinée dans un délai d'un an par les assemblées. La procédure reste donc inacessible sans le passage par la case parlementaire. Sans compter que le référendum n'est pas obligatoire et que la proposition peut être tout simplement rejetée par les deux chambres. D'autre part, le Conseil Constitutionnel doit effectuer un contrôle préalable. Enfin, le référendum « ne peut avoir pour objet l'abrogation d'une disposition législative promulguée depuis moins d'un an » ce qui l'empêche d'être un instrument de contestation politique immédiate. C'est peu dire que la procédure est extrêmement encadrée et que même les Français les plus motivés n'iront pas motivés tous les quatre matins.

« Une avancée démocratique majeure »
Pourtant médias et politiques ont fait des gorge chaudes de ce pouvoir prétendument rendu au peuple. Et si l'on en juge par le micro-trottoir réalisé ce matin par Le Parisien, le matraquage a porté ses fruits. Sur les cinq personnes interrogées, trois reviennent sur le sujet, le prenant pour exemple : « le référendum d'initiative populaire est positif » ; « Le référendum d'initiative populaire constitue une avancée » ou encore « le référendum d'initiative populaire permettra de donner plus de pouvoir au peuple ». Il est vrai que les Français sont rarement hostiles au fait d'être consultés....

Parlementaire ET populaire…
Belle opération de communication, donc. C'est que le gouvernement disposait de relais très bienveillants. Ainsi du Figaro qui, jusqu'ici, employait dans ses articles avec une certaine légèreté l'expression de « référendum d'initiative populaire » Désormais, depuis que le texte a été voté - on n'est jamais trop prudent - le quotidien conservateur utilise celle, plus exacte, de « référendum d'initiative parlementaire et populaire ». Quand on vous dit que les mots ont un sens…


http://www.marianne2.fr/Ce-referendum-d-initiative-populaire-que-vous-ne-verrez-jamais-_a89492.html?PHPSESSID=c3b0090a144a6abca080b4f0b3559e5f
Toute cette réforme est un piège à cons.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mar 22 Juil 2008 - 17:24

avec l'aide des médias , bien sur!
la propagande bat son plein, le Monde qui était déjà bien orienté,est carrément le clone du Figaro depuis hier...
je crains fort que nous soyions bannis des médias pour de bon...ce qui me fiche la trouille c'est la remarque de ma soeur (PS)qui me dit" on ne l'entend jamais Bayrou" , forcément quand on ne regarde que le JT de TVSarko...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mar 22 Juil 2008 - 17:28

juju41 a écrit:
avec l'aide des médias , bien sur!
la propagande bat son plein, le Monde qui était déjà bien orienté,est carrément le clone du Figaro depuis hier...
je crains fort que nous soyions bannis des médias pour de bon...ce qui me fiche la trouille c'est la remarque de ma soeur (PS)qui me dit" on ne l'entend jamais Bayrou" , forcément quand on ne regarde que le JT de TVSarko...
Elle pourrait former un club avec mes parents : le club de ceux qui ne s'informent (mal, donc) qu'en regardant le JT de TV Sarko.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mar 22 Juil 2008 - 17:43

c'est le plus grand club de France,le plus triste c'est que beaucoup de ces gens n'ont pas plus lu les programmes pour la présidentielle, gavés qu'ils étaient , de ségolitudes et de Sarkonneries... et dans 4 ans ça sera encore pire...
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 51
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mar 22 Juil 2008 - 18:25

Rassure toi Juju , seulement deux mandats confused
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 8:14

Gueule de bois après l'adoption de la Constitution



Par Roland Hureaux. Qui fait l'addition des dégâts politiques et institutionnels de l'adoption de la Constitution sarkozienne.


Le 30 janvier 1875, l'amendement Wallon adopté à une voix de majorité avait fait sortir la République de l'ambiguïté.
Le 21 juillet 2008, à une voix de majorité, Nicolas Sarkozy a fait entrer la France dans l'ambiguïté.
Le député Henri Wallon, catholique et conservateur, n'avait certes pas de sympathie particulière pour le régime républicain, mais il appartenait à cette génération de bourgeois, formés aux humanités classiques, qui ne se payaient pas de mots et ignoraient la «novlangue». Il lui fallait appeler un chat un chat. Puisque la France n'était ni en monarchie, ni en régime impérial, c‘est qu'elle était en république : voilà l'évidence qu'il fit reconnaître à une Assemblée réactionnaire qui n'en avait pas trop envie.

Amertume à gauche et chez les gaullistes

La réforme constitutionnelle de grande ampleur qu'a si laborieusement et en ne ménageant aucun moyen pour convaincre les récalcitrants (audiences, menaces, promesses, sondages bidon), fait adopter Nicolas Sarkozy en ce lundi de juillet où la France court après Bison futé, laisse un grand malaise.
La gauche qui escomptait une victoire politique et les gaullistes comme Nicolas Dupont-Aignan qui, voyaient dans cette réforme, un coup décisif porté l'héritage du général de Gaulle, sont amers d'être passés si près du succès. Le président, lui, aura senti le vent du boulet et vu les limites de ses manœuvres.
Au parti socialiste tous ceux qui rêvaient d'une VIe république peuvent se dire qu'ils s'en rapprochent même si la discipline de parti leur dictait de voter non. A l'UMP, la centaine de députés qui voyait clairement les dangers de la réforme mais ne voulait pas courir le risque de se mettre à dos le président, aurait sans doute préféré qu'elle ne passât pas.

La Constitution, une montre molle à la Dali

Les rancoeurs vont rester : du parti socialiste à l'égard de Jack Lang et Jean-Michel Baylet – qui n'a rien d'autre désormais à faire que de basculer à droite - , des sarkozystes à l'égard de ceux qui ont voté non , et parmi ceux-ci, de ceux qui n'ont pas calé à l'égard de ceux qui se sont laissé circonvenir.
L'ambiguïté est aussi du côté des nouvelles institutions. La Ve République était une belle mécanique, comparable à ces montres suisses qu'affectionne, paraît-il, le président. Elle est désormais une montre molle à la Salvador Dali.
Le président, tout en se voyant conférer le pouvoir de s'adresser au Parlement à l'instar du grand frère Bush, ce qui semble le renforcer, a organisé la confusion de pouvoirs. S'il y garde sa position d'arbitre – à condition d'avoir une majorité - il perd, en affaiblissant le gouvernement, une partie de ses moyens d'action. Lui qui se plaignait que la France ne veuille pas bouger assez vite, n'a à présent pas fini de ramer.

Coïtus interruptus
L'Assemblée se voit doter de nouveaux pouvoirs, mais qu'en fera-t-elle, elle qui utilise si peu ceux qu'elle avait déjà ?
Ce n'est plus tout à fait la Ve République, ce n'est pas vraiment le retour à la IVe. On s'est rapproché de la Constitution américaine mais sans aller jusqu'au bout de la démarche, ce qui eut supposé de supprimer le premier ministre. Coïtus interruptus.
D'une façon générale, tout va devenir plus compliqué : le vote des lois, les nominations, les procédures judicaires. Moderniser, c'est ça.
Après ce vote, la France a la gueule de bois.
Il est probable qu' elle entre dans une période de grand malaise, celui de la horde primitive désemparée, que décrit Freud (1), où les frères viennent de tuer le Père ( le général ! bien sûr ), pire, ne l'ont fait qu'à moitié.
Il est probable aussi que Nicolas Sarkozy a perdu dans l'affaire ses dernières chances de réélection. Le quinquennat ne lui en laissait déjà pas beaucoup, interdisant au président de se refaire une virginité par la cohabitation. Non seulement la réforme votée grille définitivement le premier ministre, nécessaire paratonnerre par temps d'orage, mais encore le président qui voulait tant bouger la France sans rien respecter, même pas la Constitution , s'est ce faisant coupé les mains, comme un gosse qui vient de casser son jouet.

http://www.marianne2.fr/Gueule-de-bois-apres-l-adoption-de-la-Constitution_a89499.html?PHPSESSID=0d2c8e6eb0bc9e9a6ae806649c0be811
Revenir en haut Aller en bas
Méthos

avatar

Masculin Nombre de messages : 603
Age : 35
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 10:46

Balladur qui y va de sa tribune en dénoncant le sectarisme de l'opposition; donc, la gauche qui vote contre tous ensemble ou presque fait preuve de sectarisme mais les appels de la droite a voté pour car ils sont de droite, ce n'est pas du sectarisme....
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 16:37

premier Hochet pour les valeureux qui ont retourné leur veste au dernier moment

Alain Lambert (UMP) nommé à la CDC

Source : AFP
23/07/2008 | Mise à jour : 15:48 |

.


Le sénateur Alain Lambert (UMP)a été nommé à la commission de surveillance de la Caisse des dépôts (CDC).

"La commission des Finances a fait connaître qu'elle propose la candidature d'Alain Lambert pour siéger au sein de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations", a annoncé Adrien Gouteyron (UMP), vice-président du Sénat, à l'ouverture de la séance.

Opposant à la réforme des institutions, M. Lambert s'était ravisé, à la dernière minute, pour l'approuver lors du Congrès de Versailles.

L'ancien ministre délégué au budget remplace à ce poste le rapporteur du budget Philippe Marini (UMP) "avec l'accord de ce dernier".



.
Revenir en haut Aller en bas
melpat

avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 56
Localisation : Hérault - Marseillan
Date d'inscription : 13/07/2008

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 17:01

VIVE PIPEAULAND bom
Revenir en haut Aller en bas
http://capmarseillan.free.fr/
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 48
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 17:20

eh ben, ils ne font même pas semblant et surtout ils ne perdent pas de temps
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 51
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 17:26

Tout était bien calculé ...
Revenir en haut Aller en bas
melpat

avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 56
Localisation : Hérault - Marseillan
Date d'inscription : 13/07/2008

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 17:29

Revenir en haut Aller en bas
http://capmarseillan.free.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 17:46

marco11 a écrit:
Tout était bien calculé ...
A qui le tour maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 51
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 17:50

A djack , bien entendu
Revenir en haut Aller en bas
melpat

avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 56
Localisation : Hérault - Marseillan
Date d'inscription : 13/07/2008

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 18:40

Revenir en haut Aller en bas
http://capmarseillan.free.fr/
francepolitique



Masculin Nombre de messages : 1
Age : 44
Localisation : Courbevoie
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 19:26

Bonjour, en vous lisant, je pense que ce lien vous intéressera :
Révision constitutionnelle, les enseignements du scrutin
http://politique.hautetfort.com/archive/2008/07/22/prg-revision-constitutionnelle.html
Revenir en haut Aller en bas
melpat

avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 56
Localisation : Hérault - Marseillan
Date d'inscription : 13/07/2008

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 19:44

Merci pour l'info, francepolitique.

on va pouvoir remplir les soutes, direction le bagne en vertu de l'article II de la convention;
Revenir en haut Aller en bas
http://capmarseillan.free.fr/
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 20:18

« Seront sujets à la même peine ceux qui seront dénoncés pour cause d'incivisme par dix citoyens dans le canton. »
Qui réside dans le canton où est officiellement domicilié NS ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
melpat

avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 56
Localisation : Hérault - Marseillan
Date d'inscription : 13/07/2008

MessageSujet: Re: Révision de la constitution   Mer 23 Juil 2008 - 20:25

entre autres, jean luc.
Revenir en haut Aller en bas
http://capmarseillan.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révision de la constitution   

Revenir en haut Aller en bas
 
Révision de la constitution
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 21 sur 23Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23  Suivant
 Sujets similaires
-
» Révision de la constitution
» La chute de feu, une vision très rare
» Médias étrangers, une vision étrange...
» télévision garderie
» Modèles de documents nécessaire à la constitution d'une association

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: