Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 débat sur l'éducation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 17 ... 29  Suivant
AuteurMessage
juju41



Nombre de messages : 42846
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mar 25 Mai 2010 - 14:11

avenir glorieux? bof.. il me semble qu'on élève ses enfants pour leur donner le maximum de chances pour évoluer dans un monde qui devient de plus en plus difficile à appréhender..leur faire croire que grâce à leur travail ils seront automatiquement récompensés par une situation bien confortable,me semble très dangereux..il s'agit de ne pas cacher les pb, jamais, seules les personnes correctement informées, peuvent surmonter les diffcultés, le bagage scolaire est important mais il n'est pas suffisant, il faut aussi de la pugnacité, de la confiance en soi, et aussi une bonne dose de réalisme.
Revenir en haut Aller en bas
Lucienne



Féminin Nombre de messages : 80
Age : 64
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mar 25 Mai 2010 - 14:23

Tout à fait, edouard. Il reste le service à la personne, mais les places sont dépourvus aussi,
J'ai pendant un temps ( pendant que je refaisait des travaux de réfection d'appartement, avec une amie, nous nous disons entre nous,entreprise ( nos deux noms), mais nous savions que celà ne seraient pas possible. Nous sommes deux femmes avec des soucis de santé, et qui malgré tous fesions nous même nos travaux d'entretien.
J'ai fait en 1985 une formation de peintre en bâtiment. Mais étant une femme fragile, je n'ai jamais pu trouver un emploi dans cette branche.
Jepense que la crise économique est là. Elle exsite. La seule solution, pour y remédié s'est de revoir de nouvelles entreprises qui se montent. Rien d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
juju41



Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 62
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mar 25 Mai 2010 - 14:29

et avec quels clients? par les temps qui courent, les prix des services sont tirés vers le bas, au point de ne plus être rentables.; à quoi ça sert de bosser si on créer du déficit au lieu d'un bénéfice.?juste à donner l'illusion d'une machine économique,qui fonctionne( du moins pour les taxes, les impots , les charges) mais au bout du compte, c'est le dépot de bilan..
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mar 25 Mai 2010 - 14:37

N'exagérons pas ...
Certains secteurs marchent très bien. Actuellement, pour des raisons personnelles et pour une municipalité, je suis mise en relation avec les artisans du batiments ... maçons, mesuisiers, plombiers, chauffagistes, platriers-peintres ... cela va bien pour eux.

@lucienne
C'est vrai qu'il est difficile de choisir des métiers "d'hommes" !
Mais cela n'est récent, puisqu à une époque, ces métiers n'étaient m^me pas ouverts aux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
khany



Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mar 25 Mai 2010 - 16:45

http://www.leparisien.fr/societe/rythmes-scolaires-place-au-sport-l-apres-midi-25-05-2010-935696.php

ben tiens.... sauf que rien n'est dit dans l'article sur comment cela s'organiserait en pratique:
-où trouver le nombre de jours à rajouter pour libérer ces aprem? vacances d'été ou vacances courtes? retour du mercredi et du samedi ?
-qui encadre ces aprem : les profs de sport ? mais ont ils encore assez de temps dispo pour çà puisque c'est en plus des créneaux des programmes.... ce qui laisse penser d'ailleurs que çà pourrait donner une organisation identique à l'Allemange où c'est des structures payantes qui s'en occupent
- dans ce cas probable, quid donc de ceux qui n'ont pas les moyens de payer (et ils sont nombreux )? les gamins traineront encore plus dans les cages d'escalier ... çà me parait aller à l'inverse total des buts affichés.
-quid également des structures qui sont souvent saturées, les mairies n'auront pas forcément les moyens de construire de nouveaux équipements chers à entretenir, déjà qu'elles tiquent sur les existants (tiens par exemple la mairie de Colombes a failli fermer la patinoire, celle où Candeloro a fait ses débuts, elle serait devenue un ... bowling privé )

il y a vraiment pas mal de choses qui restent dans le flou dans cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mar 25 Mai 2010 - 16:52

Remarque, il faut les améliorer à la pratique du sport nos gamins ... Ils deviennent sacrément maladroits ... sont plus capables de viser correctement ... !
Ma réflexion de chipie étant faite je suis bien d'accord avec toi c'est comme d'habitude du grand n'importe quoi ... de l'enfumage ... pendant qu'on parle de ça les mauvais coups se préparent !
Revenir en haut Aller en bas
khany



Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mar 25 Mai 2010 - 17:02

oui , remarque c'est peut être pour çà qu'ils voulaient transformer la patinoire en bowling .... les gamins auraient su jouer aux quilles ... (bouh je suis mauvaise aussi Laughing ...)

il y a vraiment des choses à revoir dans les rythmes mais garder des programmes aussi chargés qu'actuellement , et qui vont même encore s'alourdir d'histoire de l'art et je-ne-sais-plus-quoi en sciences nat et vouloir en plus libérer les aprems, j'ai vraiment du mal à voir de une
-comment çà peut se gérer en pratique
- comment espérer que ceux qui ont déjà du mal ne décrochent complètement

Ah et puis tiens un truc qui m'éffleure comme çà : elle devient quoi la demi-pension ? ne risque t on pas aussi de voir des département ou des régions qui, pour faire des économies en ces temps de disette "subventionnale", suppriment cette dernière au prétexte que les enfants n'auront plus cours l'aprem et peuvent donc rentrer chez eux avant de rejoindre leurs clubs sportifs (ou leur bande * mode cynique off* ) )
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mar 25 Mai 2010 - 17:05

nordnet info

Sarkozy déterminé à combattre "le cancer de l'absentéisme scolaire"
BEAUVAIS (AFP) - 21/05/2010 13:47



Le président Nicolas Sarkozy le 25 mai 2010 à Beauvais pour un déplacement sur l'absentéisme et la violence à l'école. (AFP - Francois Nascimbeni)



Le président Nicolas Sarkozy a affiché sa détermination à combattre "le cancer de l'absentéisme scolaire", jeudi à Beauvais (Oise) où il est venu visiter un collège et faire un point de la situation sur les violences scolaires avec des responsables départementaux.
"L'Etat doit se mobiliser autour de ce cancer" qu'est l'absentéisme scolaire, a martelé M. Sarkozy, lors d'une réunion de travail à la préfecture de Beauvais avec la maire (UMP) de la ville, Caroline Cayeux, le procureur de la République James Juan, des principaux de collège...
Le chef de l'Etat était accompagné de trois ministres, Brice Hortefeux (Intérieur), Luc Chatel (Education nationale) et Eric Woerth (Travail).
C'est la quatrième fois en un peu plus de deux mois que M. Sarkozy s'exprime sur le sujet.
Le 24 mars à l'Elysée, trois jours après la défaite électorale de son camp, il assure qu'il n'y aura "plus aucune concession" à l'égard des perturbateurs.
Le 20 avril à Bobigny (Seine-Saint-Denis), il annonce que les allocations familiales pourraient être suspendues en cas d'absentéisme scolaire.
Le 5 mai à l'Elysée, devant les préfets, procureurs généraux et recteurs d'académie, M. Sarkozy présente son plan pour juguler les violences à l'école, affirmant qu'il sera "intraitable" face à ce "scandale".
Le président Nicolas Sarkozy visite le collège Charles-Fauqueux à Beauvais (Oise) le 25 mai 2010. (AFP - Philippe Wojazer)



Mardi à Beauvais, M. Sarkozy a annoncé que les allocations familiales suspendues pour cause d'absentéisme scolaire seraient versées "rétroactivement" aux familles en cas de retour de leur enfant à l'école. Cette disposition figure déjà dans la proposition de loi du député UMP Eric Ciotti, portant sur "la suspension des allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire répété". Ce texte sera examiné par les députés le 16 juin.
Le président n'a pas fait d'autres annonces par rapport à ce qu'il avait déjà dit les trois premières fois, apportant toutefois quelques précisions. Ainsi, sur les 53 établissements réputés les plus difficiles de France et qui accueilleront un policier référent, trois se trouvent dans l'académie d'Amiens.
De même, sur la dizaine d'établissements de réinsertion scolaire qui seront créés à la prochaine rentrée pour accueillir les "perturbateurs", il a indiqué que trois seraient situés en Seine-Saint-Denis et un dans la Somme.
"Il faut qu'on réinvente une hiérarchie entre le niveau scolaire et le niveau pénal", a expliqué M. Sarkozy. Il y a un problème avec "une minorité" d'élèves "qui s'enfonce et perd pied", a-t-il ajouté.
Le président Sarkozy avait débuté son déplacement à Beauvais par la visite du collège Charles Fauqueux, qui a donné lieu à un léger incident dans la cour de l'établissement où s'étaient pressés nombre d'élèves pour l'entourer et lui serrer la main.
Un jeune garçon a jeté en direction du chef de l'Etat une bouteille d'eau en plastique qui ne l'a pas atteint, un officier de sécurité s'étant interposé entre le projectile et le président.
Revenir en haut Aller en bas
edouard



Masculin Nombre de messages : 239
Age : 45
Localisation : melun
Date d'inscription : 03/12/2009

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mar 25 Mai 2010 - 19:10

Lucienne a écrit:
Tout à fait, edouard. Il reste le service à la personne, mais les places sont dépourvus aussi,
J'ai pendant un temps ( pendant que je refaisait des travaux de réfection d'appartement, avec une amie, nous nous disons entre nous,entreprise ( nos deux noms), mais nous savions que celà ne seraient pas possible. Nous sommes deux femmes avec des soucis de santé, et qui malgré tous fesions nous même nos travaux d'entretien.
J'ai fait en 1985 une formation de peintre en bâtiment. Mais étant une femme fragile, je n'ai jamais pu trouver un emploi dans cette branche.
Jepense que la crise économique est là. Elle exsite. La seule solution, pour y remédié s'est de revoir de nouvelles entreprises qui se montent. Rien d'autres.

Il y a des secteurs économique qui sont les bases FONDAMENTALE pour l'ensemble des secteurs économique !

Malheureusement, les responsables gouvernementaux ont laissé les gros requins de la finance spéculé à mort et destructuré ces secteurs, qui ont eu pour conséquences, la crise et l'effondrement de tous le système économique !

Ces secteurs devraient, à mon sens, être régis et contrôlé par l'état !

L'énergie, l'eau, certaines ressources en matières premières, qui sont crutial pour l'équilibre économique !

Et pour se faire, il faud, bien sur, tenir compte des besoin primaire de la population ( démographie), à savoir, la bouffe, l'eau et le logement, et aux secteurs économique qui se ratachent à ces trois principe de base !

Après le reste des secteurs économiques peuvent être du domaine privé, celà n'aurrat aucune conséquences sur les principaux secteur économiques qui resteront le pilier principal de notre société !

Il est totalement anormal que certain secteur comme l'énergie, l'eau, soit des secteurs privés, ou que des grandes surfaces , tel carrefour, auchan, etc... spécule d'une façon Outrancière sur les producteurs et consommateurs en ce qui concerne l'alimentation !

L'état devrait imposer des tarifs d'achats et de revente raisonables !

Déjà là, la masse populaire pourrait consommer dans d'autres secteurs, ce qui ferait tourner l'ensemble de l'économie (REELLE ECONOMIE EQUITABLE ) !

Comme ces directives n'ont pas été appliqué, et que les gouvernements successifs ont laissé la SPECULATION ABUSIVE se faire, il est évident que c'est la crise économique qui nous attendait !
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mar 25 Mai 2010 - 19:14

Tu es certain que le fil sur l'éducation est le bon pour ton propos ?


Dernière édition par signora le Mar 25 Mai 2010 - 19:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
edouard



Masculin Nombre de messages : 239
Age : 45
Localisation : melun
Date d'inscription : 03/12/2009

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mar 25 Mai 2010 - 19:18

signora a écrit:
Tu es certain que le fil sur l'éducation est le bon pour ton propos ?
Désolé, la conversation à dévié !
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mar 25 Mai 2010 - 19:24

Bof ... c'est bien grave si c'est pas trop fréquent !
Nous le faisons tous ...
Revenir en haut Aller en bas
johanono



Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 34
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mar 25 Mai 2010 - 23:22

khany a écrit:
http://www.leparisien.fr/societe/rythmes-scolaires-place-au-sport-l-apres-midi-25-05-2010-935696.php

ben tiens.... sauf que rien n'est dit dans l'article sur comment cela s'organiserait en pratique:
-où trouver le nombre de jours à rajouter pour libérer ces aprem? vacances d'été ou vacances courtes? retour du mercredi et du samedi ?
-qui encadre ces aprem : les profs de sport ? mais ont ils encore assez de temps dispo pour çà puisque c'est en plus des créneaux des programmes.... ce qui laisse penser d'ailleurs que çà pourrait donner une organisation identique à l'Allemange où c'est des structures payantes qui s'en occupent
- dans ce cas probable, quid donc de ceux qui n'ont pas les moyens de payer (et ils sont nombreux )? les gamins traineront encore plus dans les cages d'escalier ... çà me parait aller à l'inverse total des buts affichés.
-quid également des structures qui sont souvent saturées, les mairies n'auront pas forcément les moyens de construire de nouveaux équipements chers à entretenir, déjà qu'elles tiquent sur les existants (tiens par exemple la mairie de Colombes a failli fermer la patinoire, celle où Candeloro a fait ses débuts, elle serait devenue un ... bowling privé )

il y a vraiment pas mal de choses qui restent dans le flou dans cette histoire.

C'est du foutage de gueule, cette histoire de rythmes scolaires.

Le sport à l'école, est-ce vraiment la priorité ? Aujourd'hui, nous avons des générations d'illettrés incultes, par la faute de "pédagogies modernes" totalement contre-productives. La priorité, c'est de revenir à des pédagogies traditionnelles et de redéfinir de vrais programmes scolaires.

Faire du sport, c'est bien joli, mais il faudra embaucher de nombreux profs de sport, et ça va coûter cher en argent public. Et quid des enseignements traditionnels, qui devront céder des créneaux horaires au sport ? La durée de l'année scolaire sera-t-elle allongée pour conserver le nombre d'heures consacrées à ces enseignements traditionnels ? Ou bien la durée de l'année scolaire restera-t-elle inchangée, auquel cas les enseignements traditionnels, déjà bien malmenés, subiraient une nouvelle saignée ?

Luc Châtel vante le modèle allemand, mais apparemment, en Allemagne, on vante le modèle français :

http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/05/25/rythmes-scolaires-quand-l-allemagne-vante-le-modele-francais_1362660_3214.html#ens_id=1362488

Bref, il y a peut-être d'autres priorités que de copier le "modèle" allemand...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc



Masculin Nombre de messages : 17939
Age : 65
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mer 26 Mai 2010 - 9:00

johanono a écrit:
Le sport à l'école, est-ce vraiment la priorité ?
Nos "élites" ne savent même plus faire la différence entre le cerveau et les muscles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mer 26 Mai 2010 - 9:06

johanono a écrit:
C'est du foutage de gueule, cette histoire de rythmes scolaires.

Le sport à l'école, est-ce vraiment la priorité ? Aujourd'hui, nous avons des générations d'illettrés incultes, par la faute de "pédagogies modernes" totalement contre-productives. La priorité, c'est de revenir à des pédagogies traditionnelles et de redéfinir de vrais programmes scolaires.

Faire du sport, c'est bien joli, mais il faudra embaucher de nombreux profs de sport, et ça va coûter cher en argent public. Et quid des enseignements traditionnels, qui devront céder des créneaux horaires au sport ? La durée de l'année scolaire sera-t-elle allongée pour conserver le nombre d'heures consacrées à ces enseignements traditionnels ? Ou bien la durée de l'année scolaire restera-t-elle inchangée, auquel cas les enseignements traditionnels, déjà bien malmenés, subiraient une nouvelle saignée ?

Luc Châtel vante le modèle allemand, mais apparemment, en Allemagne, on vante le modèle français :

http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/05/25/rythmes-scolaires-quand-l-allemagne-vante-le-modele-francais_1362660_3214.html#ens_id=1362488

Bref, il y a peut-être d'autres priorités que de copier le "modèle" allemand...

1) C'est une expérimentation. Et à titre personnel, je trouve l'initiative intéressante. La seule réserve que j'émets est que les après-midi soient exclusivement réservés à des activités sportives. Ce serait bien qu'il y ait aussi des activités artistiques ou autres.

2) dans les pays nordiques, c'est ce qui se fait et je n'ai jamais entendu dire que leurs élèves étaient plus illettrés que les nôtres.
Revenir en haut Aller en bas
juju41



Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 62
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mer 26 Mai 2010 - 9:20

sauf qu'ils ont nettement moins de vacances par an.. faud rait savoir si le rythme scolaire doit être réformé.. mais les lobbies du tourisme n'admettront jamais qu'on racourcisse les vacances d'été.; j'ai entendu parler de zones comme pour les vacances de février et printemps..
Revenir en haut Aller en bas
didier13100



Masculin Nombre de messages : 32
Age : 61
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 22/04/2010

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mer 26 Mai 2010 - 9:36

il y a peut etre 3 ans deja , j avais reçu un mail d un syndicaliste enseignant (homonymie de destinataire sans doute et erreur d adresse) avertissant ,qu apres calcul, il s averait que le nombre d heures dues a l enseignement ( et au travail) etait loin d etre accompli ... c est sans doute pourquoi on ne voit pas les syndicats enseignants monter au creneau pour denoncer le raccourcissement des vacances d été..
pour le primaire on en est venu à une semaine de 4 jours : benefice immediat -pour les communes : moins de charges
-pour les enseignants : moins de presence
on voit desormais la cata que ça donne / le ministere conseille donc de revenir a 5 jours...
quel syndicaliste s honorerait de revenir sur des avantages mal-acquis? personne pour l instant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mer 26 Mai 2010 - 9:37

@ juju

Evidemment, faire ça supposerait une grande modification de l'organisation de notre système scolaire.

Et comme tu le dis si bien, les lobbies du tourisme n'admettront jamais qu'on raccourcisse les vacances d'été.

Donc c'est loin d'être fait.
Revenir en haut Aller en bas
didier13100



Masculin Nombre de messages : 32
Age : 61
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 22/04/2010

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mer 26 Mai 2010 - 10:22

c est un peu trop pejoratif de parler de lobby du tourisme / le secteur du tourisme devenant( helas) notre seul pourvoyeur à notre balance commerciale il vaudrait mieux ne pas le descendre non? un etalement sur plusieurs zones (comme cela se fait dans tous les autres etats europeens) permet d utiliser plus rationnellement les infrastructures cqfd
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mer 26 Mai 2010 - 11:12

@johanono
Citation :
Bref, il y a peut-être d'autres priorités que de copier le "modèle" allemand...

Un détail quand m^me, si j'ai bien compris, dans le modèle allemand la proximité entre le monde du travail et le monde scolaire est beaucoup plus importante qu'en France.

Pas d'exemple personnel mais j'ai un prof d'allemand dans mes relations et une famille dont le fils a fait en allemagne ses études d'ingénieur ...

Mais pour la forme j'en ai un peu marre de ces références incessantes avec ce qui se fait à l'étranger (comme toi semble-t-il) déjà qu'on essaie d'unifier l'europe !
Nous éviterons les installations en belgique ...
Revenir en haut Aller en bas
LaChouette



Nombre de messages : 4366
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mer 26 Mai 2010 - 15:12

Le système éducatif allemand dépend essentiellement des Régions (Länder). Les élèves sont libérés l'après-midi et ce sont les parents qui organisent leurs activités en les inscrivant dans des associations sportives ou culturelles.
Il y a eu récemment une étude sur la sous-représentation des femmes dans le domaine professionnel qui découlerait de ce système de vacation des classes l'après-midi.
Quand on parle du modèle allemand, Mr Chatel, il ne faut pas en occulter la partie qui risque de plonger bien des parents dans l'embarras.
D'autant qu'en Allemagne, le "modèle" est sur la sellette!

Le modèle allemand sur les rythmes scolaires en plein bouleversement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mer 26 Mai 2010 - 15:36

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mer 26 Mai 2010 - 15:37

Revenir en haut Aller en bas
juju41



Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 62
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mer 26 Mai 2010 - 15:47

Mais le pionnier tique quant à la mise en application de l'expérience, à grande échelle et avec des enveloppe de 5 000 euros par établissement. « Cette décision est très positive, mais ça coûte cher : au Mirail, j'ai 70 000 euros de frais, d'octobre à juin, rien que pour les ateliers de l'après-midi. »

voilà le hic... pas d'argent.. donc encore un "coup de ventilo" qui sera abandonné discrètement ..à moins que ce soit encore aux collectivités de payer la note, pour les activités..
Revenir en haut Aller en bas
khany



Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mer 26 Mai 2010 - 18:47

didier13100 a écrit:
il y a peut etre 3 ans deja , j avais reçu un mail d un syndicaliste enseignant (homonymie de destinataire sans doute et erreur d adresse) avertissant ,qu apres calcul, il s averait que le nombre d heures dues a l enseignement ( et au travail) etait loin d etre accompli ... c est sans doute pourquoi on ne voit pas les syndicats enseignants monter au creneau pour denoncer le raccourcissement des vacances d été..
pour le primaire on en est venu à une semaine de 4 jours : benefice immediat -pour les communes : moins de charges
-pour les enseignants : moins de presence
on voit desormais la cata que ça donne / le ministere conseille donc de revenir a 5 jours...
quel syndicaliste s honorerait de revenir sur des avantages mal-acquis? personne pour l instant...

non, les profs ne font pas moins de présence : ils ont les heures de soutien (les fameuses 2h) , des réunions plus nombreuses etc ... la présence des élèves a été réduite, pas celle des enseignants.
En revanche, c'est moins d'heures devant les élèves, donc moins de temps pour les apprentissages.
Revenir en haut Aller en bas
khany



Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Mer 26 Mai 2010 - 18:50

juju41 a écrit:
Mais le pionnier tique quant à la mise en application de l'expérience, à grande échelle et avec des enveloppe de 5 000 euros par établissement. « Cette décision est très positive, mais ça coûte cher : au Mirail, j'ai 70 000 euros de frais, d'octobre à juin, rien que pour les ateliers de l'après-midi. »

voilà le hic... pas d'argent.. donc encore un "coup de ventilo" qui sera abandonné discrètement ..à moins que ce soit encore aux collectivités de payer la note, pour les activités..

ce qui fera qu'elles appuieront aussi avec les lobbies du tourisme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: débat sur l'éducation   Aujourd'hui à 4:04

Revenir en haut Aller en bas
 
débat sur l'éducation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 29Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 17 ... 29  Suivant
 Sujets similaires
-
» l'éducation de son enfant sans frustration
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» éducation, sv, pression sociale
» Quel type d'éducation pour les enfants issus de l'immigration?
» intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: