Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.
Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.
Forum des sympathisants du Modem
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexion
-59%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont induction – 9,6 L
21.99 € 53.97 €
Voir le deal

 

 Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités

Aller en bas 
+57
museline
Oxana
citoyen
Bachelier
vivaldi
pourleboss
PB
Gribouille
Miaou
Cirdec
Eric72
grégory E.
yann 35
jean-claude47
hope
johanono
Tamaris
nicbzh
nonoziel
melpat
vigilance orange
toutoune
Alain BERTIER
Narm
Dakota
ptitou29
LaChouette
pascal47
liberspirita
rêve orange
Gawam
ArnaudH
Alex
signora
raimo
nitou86
Bop
evelyne44
nanoud
bestfriend
Juan59
nanou40
Jacqueline25
mélanie
marco11
Vincit Omnia Veritas
ferreirajdf
LuK
mobility2375
Nadette
Jean-Luc
up9
d'avalie noire
Aptien
Paladur
jmeers
juju41
61 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 28 ... 40  Suivant
AuteurMessage
liberspirita




Nombre de messages : 952
Date d'inscription : 28/10/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeMer 31 Oct 2007 - 21:16

marco11 a écrit:
Pourquoi ne créez-vous pas un Parti Républicain avec liberspirita ?
En voilà une bonne idée.
Vous pourrez me remercier après.

quelle idée !
Est-ce une analogie avec le PR étatunien ?
Je suis un libéral ... pas un conservateur. Si tu veux me positionner sur l'échiquier politique d'outre-atlantique, je suis plus proche d'un Clinton.

Et puis, comme tu peux le voir dans ma signature, j'ai trouvé le petit parti qui me conviens le mieux
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
marco11

marco11


Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 56
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeMer 31 Oct 2007 - 22:06

liberspirita a écrit:
j'ai trouvé le petit parti qui me conviens le mieux

Et tu viens le faire connaître ici ?
Revenir en haut Aller en bas
ArnaudH

ArnaudH


Masculin Nombre de messages : 3660
Age : 49
Localisation : Rome, Italie
Date d'inscription : 14/05/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeJeu 1 Nov 2007 - 9:14

bestfriend a écrit:
Les régimes spéciaux actuels sont purement et simplement illégaux au regard des valeurs républicaines.

"Illégal au regard des valeurs"???
Est-ce que cela a un sens dans ta tête?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.quindiblog.eu
bestfriend




Nombre de messages : 237
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/08/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeJeu 1 Nov 2007 - 13:53

Ce sont tout simplement l'égalité et la fraternité.

Le système des retraites actuel est clairement inégalitaire puisqu'il attribue des avantages en fonction de statuts arbitraires, maintenus par le chantage à la grève totale, et non en fonction de la pénibilité, des responsabilités ect...

Il est également en contradiction avec la fraternité, puisque les priviléges des uns ont pour contrepartie un préjudice important pour les salariés du privé (notamment ceux qui font parfois exactement le même travail que les statutaires du public), mais aussi le creusement de la dette pour les générations futures.

Ai pu voir d'ailleurs que vous avez des valeurs assez surprenantes :
Vous avez écrit "Je n'aimerais pas que mon TGV ou mon avion soit conduit par quelqu'un de 60 ans". Bonjour l'ostracisme envers les vieux !!!
Et vous savez que sur les routes, vous aurez de plus en plus de conducteurs de plus de 60 ans autour de vous. Faudra-t-il leur retirer le permis pour garantir votre sécurité ???

D'ailleurs, il y a beaucoup d'hypocrisie de la part des salariés du secteur public quand ils disent qu'ils ne peuvent pas faire tel ou tel métier après 55 ans. Dans le secteur privé beaucoup de gens font des métiers tout aussi difficiles physiquement ou psychologiquement, mais quand ils n'arrivent plus à le faire, que croyez-vous qu'ils font ???

Reponse : Ils s'arrangent avec leur employeur pour changer de poste, de fonction voire se chargent eux-même de leur reconversion, en acceptant parfois un salaire inférieur.

Il n'y a aucune idéologie, pas même libérale dans mes propos. Je ne me considère pas du tout comme libéral, mais centriste. Le problème de la France est bien qu'ont est allé tellement loin dans l'étatisation, dans la fonctionnarisation des emplois, dans l'attribution de statut à des catégories de citoyens qui seraient plus égaux que les autres, que la moindre tentative de remettre cela en question est immédiatement taxée d'ultra-libérale ect...
Revenir en haut Aller en bas
LaChouette




Nombre de messages : 4366
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/11/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeJeu 1 Nov 2007 - 14:36

Bonjour,

J'aimerais vous faire part d'un article lu aujourd'hui dans mon quotidien "L'Alsace". Il semblerait effectivement qu'il y ait des catégories de citoyens plus égaux que d'autres et à mon avis, surtout moins fraternels que d'autres.
Voici l'article:

Retraites Les députés choisissent de conserver leurs avantages


En
plein débat sur la réforme des régimes spéciaux de retraite, le bureau
de l’Assemblée nationale a modifié celui des députés, sans toutefois
remettre en cause la spécificité principale -et très avantageuse- de la
double cotisation.
Cette double cotisation leur permet de toucher, à partir de 60 ans, une retraite à taux plein avec 22,5 annuités.
Car
s’ils doivent, depuis 2003, justifier de quarante annuités pour une
retraite à taux plein, les députés peuvent en effet cotiser double
pendant quinze ans, puis 1,5 fois pendant cinq ans et acquitter une
cotisation simple les 2,5 années suivantes, soit dans la réalité 22,5
annuités.
De nombreux parlementaires justifient ce système comme étant une « assurance chômage » face au « caractère aléatoire de la fonction d’élu, le mandat moyen de député étant de sept ans », selon Richard Mallié (UMP).
La
réforme ne touche pas non plus à deux autres spécificités du régime des
parlementaires : l’absence de limite d’âge pour exercer un mandat et
l’absence de condition de durée pour obtenir une retraite alors que la
durée minimale est de 15 ans dans la fonction publique.
Peu
nombreux sont les parlementaires partisans d’une remise à plat totale.
François Goulard (UMP) est l’un des rares à revendiquer un alignement
du régime des parlementaires sur le régime général du secteur privé,
avec instauration d’une retraite complémentaire, « à la charge de l’intéressé ».


Largement déficitaire avec 577 cotisants pour 2004 pensionnés en
2006, le fonds de retraite de l’Assemblée est surtout alimenté par
subvention publique (38,5 millions d’euros, contre 7,4 millions de «
cotisations » parlementaires et 15 millions de « contributions de
l’Assemblée »).



Vous pouvez re trouver l'article sur le site du journal







Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
Revenir en haut Aller en bas
bestfriend




Nombre de messages : 237
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/08/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeJeu 1 Nov 2007 - 18:27

Oui, et le Sénat qui lui ne sert absolument à rien doit bien couter aussi cher au système de retraite (en plus de son budget totalement opaque de 300 millions d'Euros annuels).

Question chomage, il y a des organismes adaptés et les députés sont bien moins à plaindre dans ce domaine que les milliers de maires de petites communes qui sacrifient parfois leur activité professionnelle pour une indemnité symbolique.

De toute manière, ces gens là ont aussi une mentalité de fonctionnaire. Le taux de fonctionnaires, même parmi les parlementaires de droite est considérable.
Revenir en haut Aller en bas
LaChouette




Nombre de messages : 4366
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/11/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeJeu 1 Nov 2007 - 20:19

J'étais fonctionnaire..Twisted Evil..merci pour la mentalité..Suspect..écrit comme ça, j'ai l'impression bizarre que ce n'est pas un compliment..Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 4372
Cette manie de généraliser! Tiens, c'est comme si je disais: Tous les meilleurs amis sont des ......(remplir sur les pointillés par le terme de votre choix)
Revenir en haut Aller en bas
marco11

marco11


Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 56
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeJeu 1 Nov 2007 - 20:42

Wink EXactement mais pour certains l'intolérance est un sport national.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41


Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 68
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeMar 6 Nov 2007 - 16:40

Agoravox 6/11

Réforme du régime de retraite des députés : la vaste mascarade
Dans l’indifférence (presque) générale, les députés ont réformé hier leur fameux régime spécial de retraite. Le point sur cette question épineuse qui dépasse le clivage gauche/droite.



Une fois de plus, les politiques (et dans le cas qui nous intéresse les députés) ont perdu hier une occasion de reconquérir une certaine crédibilité auprès des Français, crédibilité qui s’est largement effritée ces dernières années à la suite des divers scandales qui ont éclaté au grand jour.
En effet cela fait quelques semaines qu’un bras de fer s’est engagé entre les cheminots et le gouvernement sur la question des régimes spéciaux : au vu du déficit de la France le gouvernement demande aux travailleurs bénéficiant de ces régimes spéciaux de revenir au régime général, nous permettant ainsi de faire des économies non négligeables.

Or le régime de retraite des députés est "largement déficitaire avec 577 cotisants pour 2004 pensionnés en 2006". La volontée des députés de nous montrer l’exemple en réformant leur propre régime de retraite était donc salutaire.


Ils ont ainsi renoncé hier à certains avantages secondaires comme "la faculté de faire liquider sa retraite à partir de 55 ans avec une décote" ou encore "la capacité de cotiser, en parallèle, à la caisse des parlementaires et à sa caisse d’origine, sans avoir d’activité dans ce régime". Mais cette réforme est en réalité une vaste mascarade (on parle de réforme "limitée" dans les dépêches de l’AFP) puisque nos députés gardent leur principal avantage : la double cotisation. Cette double cotisation leur permet de toucher, à partir de 60 ans, une retraite à taux plein avec 22,5 annuités. De plus cette réforme n’entrera en vigueur qu’en 2012 : pas si pressés de faire des efforts (même infimes), nos députés !


Certains députés comme François Goulard (UMP), courageux mais peu nombreux, avaient proposé un alignement du régime de retraite des parlementaires sur le régime général du secteur privé, mais il faut croire que nos politiques ne sont pas encore prêts à s’appliquer à eux-mêmes les efforts qu’ils demandent à la population.



Cela explique probablement pourquoi ils ont voulu faire passer cette réforme en plein milieu des vacances de la Toussaint alors que la majorité de nos compatriotes sont en vacances.


Après cette vaste mascarade je me demande quand même comment les politiques pourront encore être crédibles lorsqu’ils demanderont aux Français de faire des efforts en renonçant à leurs privilèges quand eux-mêmes n’en font aucun. On attendait un signal fort de la part de l’ensemble de la classe politique française : nous sommes une nouvelle fois déçus.
Revenir en haut Aller en bas
d'avalie noire

d'avalie noire


Masculin Nombre de messages : 2414
Age : 55
Localisation : France
Date d'inscription : 11/05/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeMar 6 Nov 2007 - 17:13

Oui, ça s'ajoute à l'augmentation du salaire présidentiel et à celle du budget de l'Elysée.
A force de voir l'écart se creuser, on va revoir monter les extrêmes, les jusqu'au boutistes, les révolutionnaires e tous ordres (et ça commence même à l'interieur du Modem), qui oublient juste qu'il à fallut 200 ans aprés la Révolution pour qu'un subtil équilibre entre toutesles forces sociales, politiques et économique s'instaure et fonctionne à peu prés correctement.
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

Aptien


Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 68
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeMar 6 Nov 2007 - 17:21

Mais pas aussi bien que le système précédent, qui, lui, avait fait ses preuves!
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41


Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 68
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeMar 6 Nov 2007 - 17:26

de quel système tu parles Aptien celui de la Monarchie de droit divin?
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

Aptien


Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 68
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeSam 10 Nov 2007 - 10:54

Je vois que Bayrou il est d'accord pour nous paaser à 40 annuités, nous les gaziers électriciens et cheminots.

De plus il utilise le terme patronal d'équité.

BON.

Je suis bien content d'avoir démissionné et d'avoir découpé mes cartes.

On a des retraites calulées sur le salaire de base alors que, dans mon cas, -représentatif-, il y a 30% en primes.

Il était d'usage, avant, de nous donner "un coup de chapeau" en fin de carrière, mais c'est supprimé depuis bien des années.

On avait des taux re remplacement ridicules, de l'ordre de 55%

Et on veut encore nous sacquer?

Vous êtes un homme de droite, Monsieur Bayrou.

Un homme de droite.
Revenir en haut Aller en bas
liberspirita

liberspirita


Masculin Nombre de messages : 952
Age : 54
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeSam 10 Nov 2007 - 12:15

j'ai entendu que, du côté de la sncf, les négociations vont dans le bons sens :
- équité du régime de retraite par rapport aux autres régimes,
- revalorisation des carrières et salaires en compensation.

C'est effectivement la voie à prendre...

Malheureusement, je crains que les syndicats aient plus envie d'en découdre plutôt que de négocier.
Lorsque le syndicalisme n'est qu'un mouvement groupsculaire et corporatif, leur seul moyen d'existence est dans l'extrémisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
Aptien

Aptien


Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 68
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeSam 10 Nov 2007 - 12:21

Un groupuscule qui réunit à ses idées 80% des gens concernés, sur le sujet....
Revenir en haut Aller en bas
liberspirita

liberspirita


Masculin Nombre de messages : 952
Age : 54
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeSam 10 Nov 2007 - 12:49

Aptien a écrit:
Un groupuscule qui réunit à ses idées 80% des gens concernés, sur le sujet....

Oui, c'est cela le corporatisme
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
Aptien

Aptien


Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 68
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeSam 10 Nov 2007 - 13:05

Il ne faut pas le prendre comme ça.

En fait malgré mes cabrages de toute nature, je suis prêt à la discussion.

Mais pas comme ça:

- nantis (on en parle mois, tant mieux)

- corporatistes (dans tous les grands groupes, il y a des avantages: A Total, il ont un accord de retraite anticipée à 55 ans)

Nous souhaitons seulement être respectés, que l'on note que nos salaires de base ne sont pas terribles, que l'on note que cette retraite assez précoce faisait partie du contrat de travail initial, que l'on note que vers 1970 et 1980 nos salaires étaient souvent la moitié de nos camarades du privé, et que les Directions nous garantissnent que si l'on doit travailler plus longtemps on aura un autre boulot qu'un placard.

Comme tout ce qui précède n'est pas sûr, on va peut être encore faire grêve.

Ce qui n'est marrant pour personne.

Très cordialement.

Nota: Je ne suis pas votre ennemi: ma famille et moi-même ont toujours fait partie du camp de la Liberté, en des temps où on y risquait sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
liberspirita

liberspirita


Masculin Nombre de messages : 952
Age : 54
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeSam 10 Nov 2007 - 22:14

Finalement, lorsque chaque camp baisse d'un ton dans la confrontation, le terrain d'entente reste possible.

Chacun doit comprendre le soucis d'équité nationale, sans négliger le respect des contrats passés.
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
juju41

juju41


Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 68
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeDim 11 Nov 2007 - 19:27

Dossier retraites d’Alternatives Economiques, novembre 2007

Pauvres retraités !
Les réformes menées depuis 1993 ont creusé les inégalités et laissent présager un retour de la pauvreté chez les personnes âgées.

Les réformes menées depuis 1993 ont eu de fait pour résultat un appauvrissement relatif spectaculaire de ceux qui ne peuvent compter que sur leurs retraites pour vivre : d’après les calculs du Conseil de l’emploi, des revenus et de la cohésion sociale, le pouvoir d’achat des retraites a perdu chaque année 0,3% pour le régime général, 0,5% pour les fonctionnaires et 0,6% pour les retraites complémentaires des non-cadres entre 1994 et 2004. La retraite moyenne versée par le régime général, qui représentait 29% du produit intérieur brut (PIB) par habitant en 1985, en pesait moins de 24% en 2005, le niveau du début des années 70. Et à force d’être revalorisé a minima, le minimum vieillesse, la voiture-balai des petites retraites, déjà légèrement inférieur au seuil de pauvreté à la fin des années 90, a plongé depuis et s’en éloigne de plus en plus.

On a vendu aux Français l’allongement de la durée de cotisations comme la contrepartie normale de l’allongement de l’espérance de vie. Travailler plus longtemps puisqu’on vit plus longtemps paraît en effet logique, mais ce n’est pas ce qui s’est produit jusqu’ici : l’âge auquel on quitte le marché du travail ne recule guère en France. La raison : les entreprises persistent à pousser en priorité vers la sortie les salariés les plus âgés.

Tant que le chômage reste significatif, ce n’est pas forcément la façon la plus stupide de gérer le marché du travail que de continuer à faire partir en priorité les salariés âgés pour laisser la place aux jeunes. [...] Mais, dans ces conditions, l’allongement indifférencié de la durée de cotisation, mesure phare de toutes les réformes menées depuis 1993, apparaît surtout comme un moyen détourné d’abaisser encore plus fortement le niveau des retraites en amenant les salariés à arrêter de travailler avant d’avoir atteint la durée de cotisation requise pour prétendre à une retraite complète.

Régimes spéciaux : un enjeu symbolique
L’enjeu financier de la réforme des régimes spéciaux de retraite est faible. La question se pose essentiellement en termes d’équité.

Les régimes spéciaux ont versé 13,2 milliards de pensions en 2006, soit 0,7% du PIB et 6% de l’ensemble des retraites. Ils comptent 478 000 cotisants pour 1,3 million de bénéficiaires. Avec moins d’un cotisant pour deux bénéficiaires, contre un pour 0,64 dans le régime général, leur ratio est donc particulièrement dégradé.[...]

Le déficit des régimes spéciaux à la charge de l’Etat atteint 5 milliards en 2007 : 0,5 milliard pour la RATP, 2,5 milliard pour la SNCF, 0,8 milliard pour les mines, 0,7 milliards pour les marins (les mines et les marins ne sont pas concernés par la réforme engagée par le gouvernement)...Il tient surtout à la structure démographique de ces populations. Pour les mêmes raisons, les régimes spéciaux de retraite des non-salariés (agriculteurs, commerçants, artisans, cultes...) affichent d’ailleurs, eux aussi, des déficits très importants. Sans réforme et compte tenu de l’évolution démographique, le déficit des régimes spéciaux de salariés du public devrait rester stable jusqu’en 2020, à 0,3% du PIB, puis diminuer jusqu’à 0,2% en 2040.

Le surcoût des avantages spécifiques des régimes spéciaux est évalué à 2 milliards au total. Il est, pour l’essentiel, compensé par des cotisations plus élevées qu’ailleurs au niveau des entreprises concernées. Alors que le taux de cotisation vieillesse (salariales et patronales) est de 26% du salaire brut dans le secteur privé, il est de 37,2% dans les industries électriques et gazières, de 36,3% à la SNCF et de 30% à la RATP.

La réforme ne peut toucher les personnes déjà à la retraite. Ne sont donc concernés que les futurs retraités, relativement peu nombreux. Au mieux la réforme permettrait un gain de 200 millions la première année, qui pourrait atteindre 1 milliard en cinq ans et 2 milliards à terme. L’enjeu financier est donc faible.

La question de la réforme se pose en fait surtout pour des raisons d’équité et de symbole. Un système basé sur la répartition, et donc sur la solidarité nationale, doit en effet être le plus homogène possible. Ceci ne signifie cependant pas que tous les régimes doivent être alignés sur le moins favorable...Des dispositifs comme la bonification des périodes de travaux pénibles ou la stabilité des taux de remplacement devraient être généralisés au privé plutôt que supprimés dans le public.

2008, le véritable rendez-vous
Les nouvelles projections démographiques de l’Insee changent la donne de l’avenir des retraites. Il faut remettre le dossier à plat en 2008.

Les enjeux (autres que symboliques) de la réforme des régimes spéciaux de retraite engagée le mois dernier sont limités. Il n’en va pas de même du réexamen prévu en 2008 de la situation de l’ensemble des retraites.

L’amélioration des perspectives financières des régimes de retraite devrait, à long terme, être significative. Cette amélioration récente doit beaucoup à la révision des projections sociodémographiques effectuées en 2006 par l’Insee. La consolidation de l’équilibre des régimes à long terme aura toutefois pour contrepartie une forte baisse du niveau relatif des retraites futures du fait des réformes intervenues pendant les années 90 et en 2003. Et la question qui se pose désormais est celle de la pertinence de ce choix, compte tenu notamment des marges de manœuvre que font apparaître les nouvelles prévisions démographiques.[...]

L’an dernier, l’Insee a révisé les projections démographiques qui sous-tendaient les estimations présidant à la réforme de 2003. Le scénario central retient désormais un solde migratoire porté à 100 000 personnes par an, au lieu de 50 000 antérieurement, ainsi qu’une fécondité de 1,9 enfant par femme, contre 1,8 auparavant. Les hypothèses en matière d’augmentation de l’espérance de vie ont, quant à elles, été légèrement revues à la baisse et les taux d’activité à la hausse. Sur ces bases, l’évolution de la population active française serait beaucoup plus dynamique que celle prévue en 2002 : au lieu de diminuer de plus de 2 millions de personnes par rapport à son niveau de 2001, elle progresserait de 2 millions, pour atteindre 28,5 millions en 2050 dans le nouveau scénario central de l’Insee. Cet écart considérable est imputable principalement à la révision des projections démographiques (pour 2,2 millions) et pour 1,4 million à la hausse des taux d’activité.

Du coup, le besoin de financement des retraites s’en trouve sensiblement réduit : il serait ramené, selon les nouvelles projections du COR [Conseil d’Orientation des Retraites] rendues publiques le 22 octobre dernier, à 1,7 point en 2050. Si l’on retient l’hypothèse, jusqu’ici plus crédible, d’une fécondité de 2,1 enfants par femme, ce besoin serait même réduit d’un point de PIB supplémentaire à terme. Dans ce cas, réaffecter aux retraites une partie de la réduction des cotisations chômage (possible sans douleur du fait de la réduction du nombre de demandeurs d’emploi) suffirait à garantir l’équilibre des régimes jusqu’en 2050 !

Les baisses de revenus dues aux réformes Balladur de 1993 pour le privé et Fillon de 2003 pour la Fonction Publique

La réforme de 1993, en indexant le calcul des retraites sur l’évolution des prix au lieu de l’évolution des salaires et en allongeant aux 25 meilleures années (au lieu des 10 meilleures) les salaires pris en compte pour le calcul du montant des retraites, a conduit à une baisse de celles-ci d’un quart pour la quasi-totalité des membres de la génération 1965-1970 par rapport à ce qui se serait produit sans réforme. La réforme de 2003 se traduira, elle, par une baisse du niveau des retraites de 7% en moyenne.

Au total, la retraite de base connaîtra donc une baisse d’environ un tiers en moyenne par rapport à la situation qui aurait prévalu si on avait conservé les règles d’avant 1993 : au lieu de croître de 39% entre 2003 et 2030, son niveau ne devrait en effet progresser que de 9%, soit 0,3% par an. Alors que le salaire moyen réel devrait, lui, croître de 1,6% par an, soit + 56% d’ici à 2030.

Les régimes complémentaires ont aussi fait l’objet d’importantes révisions à la baisse au cours des années passées (1994, 1996 et 2003). Un salarié non cadre, né en 1934, parti à la retraite au terme d’une carrière complète avant les réformes, a bénéficié au moment de son départ d’une retraite totale correspondant à 74% de son dernier salaire brut, soit 86% de son dernier salaire net. Avec la montée en charge des réformes des années 90, ce taux de remplacement net sera ramené à 76% pour la génération née en 1948. Avec le même profil de carrière, le taux de remplacement net pour un salarié né dans les années 60 ne sera plus que de 66% s’il atteint, après 2020, la durée de cotisation requise pour une retraite à taux plein. A terme, en 2050, le taux de remplacement net pourrait même baisser à 57% si les dispositions prévues pour 2003-2008, en matière de retraites complémentaires, étaient prorogées. De plus, du fait de l’indexation des retraites sur les prix, les retraités continueront à perdre en pouvoir d’achat par rapport aux actifs, du fait aussi donc de la croissance annuelle des salaires réels (inflation déduite) : après vingt ans de retraite, la perte par rapport à un salarié est de 22% pour une croissance des salaires nets limitée à 1% seulement par an.

Pour pouvoir partir avec une retraite à taux plein, les assurés sociaux nés dans les années 60 devront désormais quitter leur emploi en moyenne à 63 ou 64 ans, et plus tard encore pour les personnes nées ultérieurement. Malgré la diminution de la décote décidée en 2003, celle-ci passant de 10% à 5% par année manquante, un départ à la retraite dès 60 ans se traduirait donc par une baisse beaucoup plus substantielle encore du taux de remplacement. Le phénomène sera accentué si ce départ fait suite à une période de chômage * ou d’inactivité de longue durée. Or les simulations du Comité d’Orientation des retraites prévoient que de tels départs seront encore nombreux et que l’âge effectif de départ à la retraite ne bougera guère à l’horizon 2020, en raison du nombre toujours élevé de seniors hors emploi.

[* A peine plus de quatre salariés sur dix - les plus stables et les plus qualifiés - sont encore effectivement en emploi au moment où ils font liquider leurs droits à la retraite.]

L’abaissement du niveau (relatif) des retraites touchera donc de plein fouet des générations qui ont déjà connu un chômage élevé au moment de leur insertion sur le marché du travail et des carrières salariales plus irrégulières et moins ascendantes que ceux qui sont partis en retraite ces dernières années.

Cette politique de forte réduction du niveau des retraites versées dans le futur a été justifiée jusqu’ici par l’impératif de maîtrise des coûts salariaux. Pourtant, en réalité, les hausses des prélèvements sociaux ne se traduisent pas par une hausse du coût du travail qui modifierait le partage des richesses et amputerait les profits des entreprises. Depuis plus de trente ans, la forte hausse des prélèvements sociaux a en effet été entièrement absorbée par une moindre progression des salaires nets : la part du coût du travail dans la valeur ajoutée des entreprises non financières a baissé de 2 points depuis 1970, mais la part des salaires nets a reculé de 10 points. Seuls, en définitive, les salariés en activité paient l’augmentation des coûts de la protection sociale.

Compte tenu des marges de manœuvre qu’offrent les nouvelles projections démographiques de l’Insee [on peut estimer] que les choix faits en 1993 puis en 2003 sont probablement les moins satisfaisants qu’on puisse imaginer. [...] Se fixer un objectif explicite en termes de taux de remplacement net et revenir à une revalorisation des retraites en rapport avec l’évolution des salaires nets clarifierait les termes du contrat intergénérationnel sur lesquels reposent nos régimes par répartition.

Dans le cadre des négociations sur la sécurisation des parcours professionnels il faudra remédier aux inégalités de trajectoires professionnelles en termes de droit à la retraite, à commencer par les demandeurs d’emploi non indemnisés, les bénéficiaires des minima sociaux et les salariés à temps partiel. [Par ailleurs] la question de la pénibilité du travail et, au-delà, celle de la gestion des carrières sont devenues centrales.

Le débat public [doit cesser] d’être réduit à la réforme des régimes spéciaux et à la rhétorique sur le caractère financièrement « insoutenable » du vieillissement des populations !
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1416
Revenir en haut Aller en bas
liberspirita

liberspirita


Masculin Nombre de messages : 952
Age : 54
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeDim 11 Nov 2007 - 20:29

La conclusion est excellente "Le débat public [doit cesser] d’être réduit à la réforme des régimes spéciaux et à la rhétorique sur le caractère financièrement « insoutenable » du vieillissement des populations !"
Mais c'est tout.

Alternatives économiques est un repère de keynesianistes, voire de marxistes refoulés. C'est malheureusement trop souvent l'unique publication proposée aux élèves en économie du secondaire en France.

Car si je résume la réflexion de cet article : l'avenir semble moins morose que prévu, donc pour maintenir notre modèle social on pourra se contenter de prélever plus sur les actifs.
Trop simple, voire simpliste
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
Nadette

Nadette


Féminin Nombre de messages : 2160
Age : 50
Localisation : Courbevoie
Date d'inscription : 12/05/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeMar 13 Nov 2007 - 22:04

Grèves : la CGT fait une concession

La CGT a proposé au ministre du Travail, Xavier Bertrand, d'ouvrir des "cycles de négociation avec les directions d'entreprises et les représentants de l'Etat sur chacun des régimes spéciaux", au lieu d'une négociation globale comme elle le demandait jusqu'ici.

Source : AFP
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41


Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 68
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeVen 23 Nov 2007 - 12:59

le Figaro 23/11

Retraite: "réforme tenue" (Sarkozy)
Nicolas Sarkozy a assuré aujourd'hui, à propos des régimes spéciaux de retraite, qu'il avait tenu son engagement, lançant, lors d'un discours à l'Elysée: "cette réforme je l'ai promise, je l'ai tenue"
Le président a indiqué qu'il annoncerait "dès son retour de Chine (...) ce que sera l'action du gouvernement dans les prochains mois", notamment en matière de pouvoir d'achat, dans un discours à l'Elysée.
"Des angoisses, des attentes se sont exprimées sur le pouvoir d'achat. Dès mon retour de Chine, j'y répondrai et je dirai ce que sera l'action du gouvernement dans les prochains mois", a déclaré le président de la République.
"J'ai pris des engagements, ils seront tenus", a-t-il ajouté.
Le président Sarkozy entame dimanche une visite d'Etat de trois jours en Chine.
Il avait annoncé mardi, en pleine grève sur la réforme des régimes spéciaux de retraite, qu'il prendrait "dans quelques jours (des) initiatives pour répondre à l'angoissante question du pouvoir d'achat, de la croissance et de l'emploi".


Source: AFP

.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc


Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 71
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeVen 23 Nov 2007 - 13:05

Il va faire cadeau de son augmentation de 172% aux 60 millions de Français ? Récupérer les 15 milliards de cadeaux fiscaux aux nantis pour les redistribuer là où ce serait utile ?
Non ? Alors, que les Chinois le gardent.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
raimo

raimo


Masculin Nombre de messages : 610
Age : 67
Localisation : 90-Territoire de Belfort
Date d'inscription : 25/06/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeVen 23 Nov 2007 - 13:36

J'ai uen question pour ceux qui sont bien informés.

avant cette réforme les agents SNCF partait à 55 ans en retraite, les conducteurs à 50.

Après la réforme il doivent partir à quel age?

57,5 et 52,5 ????
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

Aptien


Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 68
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeVen 23 Nov 2007 - 13:46

Je sais pas pour les cheminots, mias par exemple pour nous, les gaziers, il y a tout un calcul.

Chacun voyant midi à sa porte, je peux te donner le calcul (provisoire) pour ce qui me concerne: soit je pars à 57 ans comme c'était prévu, mais je perds 7% de retraite.

Soit je ne veux pas les perdre et je dois rester 19 mois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
marco11

marco11


Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 56
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitimeVen 23 Nov 2007 - 13:48

Et que vas-tu décider ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités   Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités - Page 16 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités
Revenir en haut 
Page 16 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 28 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux
» MUC : Mouvement de l'Utopie Concrète
» Elle est belle la retraite par capitalisation répartitive !
» Le régime particulier des élus
» La retraite par points / à la carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Politique-
Sauter vers: