Forum des sympathisants du Modem


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Suppression de l'Histoire-géo en terminale S

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
democ-soc



Nombre de messages : 2419
Date d'inscription : 14/07/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeJeu 24 Déc 2009 - 10:56

Bah, c'est presque plus grave de ne pas savoir qui est Salvador Allende ou Richard Nixon, ou tout les grands personnages de l'Histoire contemporaine.

Quant à l'optionalisation en terminale, ca n'est pas tres grave en soi, mais ca vient apres 15 années où on a consciencieusement raboté les horaires de lettres des collégiens et des lycéens, supprimé la dictée au brevet des colleges, et j'en passe.

On a prévu de s'arreter où?
Revenir en haut Aller en bas
toutoune

toutoune

Masculin Nombre de messages : 3335
Age : 43
Localisation : breizh-morbihan-bro gwened
Date d'inscription : 20/02/2008

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeJeu 24 Déc 2009 - 13:32

democ-soc a écrit:
Bah, c'est presque plus grave de ne pas savoir qui est Salvador Allende ou Richard Nixon, ou tout les grands personnages de l'Histoire contemporaine.

Quant à l'optionalisation en terminale, ca n'est pas tres grave en soi, mais ca vient apres 15 années où on a consciencieusement raboté les horaires de lettres des collégiens et des lycéens, supprimé la dictée au brevet des colleges, et j'en passe.

On a prévu de s'arreter où?

D'accord sur ce point.
Et le débat sur l'identité devrait plus se porter sur l'intégration grâce à la connaissance du français et des auteurs français.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeSam 26 Déc 2009 - 10:04

Ils veulent que le nombre de bacheliers approche 100%, et ils sont prêts à baisser le niveau autant qu'il faudra pour faire croire que les français sont de plus en plus intelligents
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeSam 26 Déc 2009 - 10:12

Avec pour résultat que le bac a d'ores et déjà moins de valeur que le simple certificat d'études de 1950... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Invité
Invité



Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeSam 26 Déc 2009 - 12:23

Ca dépend sur quels sujets, mais en français, histoire ou géo, c'est certain
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeSam 26 Déc 2009 - 12:46

Ce que je voulais surtout dire, c'est qu'en 1950 un simple certificat d'études ouvrait plus de portes que le bac à notre époque.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
johanono

johanono

Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 37
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 17:51

Jean-Luc a écrit:
Avec pour résultat que le bac a d'ores et déjà moins de valeur que le simple certificat d'études de 1950... Rolling Eyes

Mais probablement davantage de valeur que le bac de 1968.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 18:17

johanono a écrit:
Mais probablement davantage de valeur que le bac de 1968.
Absolument pas. Et je parle en connaissance de cause, c'est l'année du mien. Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
signora

signora

Féminin Nombre de messages : 17197
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 18:22

On te l'a donné donc ... Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 201182 c'est le bruit qui court ... des mauvaises langues alors ? Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 435348

Etais tu lanceur de pavés ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 18:26

Donné ? Tu rigoles ! Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 13665 Je l'ai eu de justesse, et encore, parce que j'ai eu 16/20 en math... Et j'étais un des meilleurs de ma classe. On y a été 24 (sur 30) à l'avoir, mais dans l'établissement voisin, le score a été de 5 reçus sur 22 !

La différence ? Dans mon établissement, le directeur était respecté, et on l'a pris au sérieux quand il nous a demandé de mettre notre bac en priorité vs les évènements. Ce qui n'a pas été le cas de l'autre côté.

Le bruit qui court, c'est une légende urbaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
_Christophe_

_Christophe_

Masculin Nombre de messages : 567
Age : 47
Localisation : Saint Denis de Pile (33)
Date d'inscription : 11/11/2008

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 19:01

vincent15 a écrit:
Ils veulent que le nombre de bacheliers approche 100%, et ils sont prêts à baisser le niveau autant qu'il faudra pour faire croire que les français sont de plus en plus intelligents
Peut-être mais à mon avis le besoin en connaissances générales (je ne parle même pas de culture générale) est bien plus élevé aujourd'hui qu'avant, et un bac même avec un niveau moins élevé qu'il y a quelques années est utile pour n'importe quelle profession. Donc 100% au bac n'est certainement pas une mauvaise chose, par contre il faut être conscient que ça ne résoudra pas un grand nombre de soucis (manque de culture, manque de connaissance du monde professionnel et de ses besoins, etc...).
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 19:06

_Christophe_ a écrit:
Donc 100% au bac n'est certainement pas une mauvaise chose
Tu trouve ? Ça signifie qu'il n'a plus d'autre valeur que celle d'une simple attestation de scolarité.
du coup, les employeurs filtrent en exigeant des diplômes universitaires de plus en plus élevés. Comme un bac+2 pour une caissière de supermarché... Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 13665
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
_Christophe_

_Christophe_

Masculin Nombre de messages : 567
Age : 47
Localisation : Saint Denis de Pile (33)
Date d'inscription : 11/11/2008

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 19:19

Oui aujourd'hui les entreprises sont de plus en plus exigeantes mais c'est aussi une nécessité.
On ne peut pas d'un côté annoncer que notre avenir passe par des productions sophistiquées pour se différencier des pays émergents et de leur production plus simpliste, et d'un autre côté ne pas élever la qualification des salariés.

Le problème est que l'accélération des demandes des entreprises en termes de qualification est plus forte que l'augmentation des niveaux de rémunérations, mais c'est un débat différent autre que le besoin de formation de nos enfants et le besoin de qualification de nos entreprises.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 19:21

_Christophe_ a écrit:
Oui aujourd'hui les entreprises sont de plus en plus exigeantes mais c'est aussi une nécessité.
Bac+2 pour une caissière ? Pour un boulot qu'un gamin sortant de CM2 serait capable d'assumer ? Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 166325
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
_Christophe_

_Christophe_

Masculin Nombre de messages : 567
Age : 47
Localisation : Saint Denis de Pile (33)
Date d'inscription : 11/11/2008

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 19:35

Est-ce que le travail de caissière se limite/va continuer à se limiter à simplement passer des articles ? Je ne sais pas. Peut-être que c'est l'exception qui confirme la règle ?
Dans l'industrie de grande série nous demandons de plus en plus à nos opérateur/ouvriers de calculer eux-mêmes les différents indicateurs de leur activité, de formaliser leurs analyse des problèmes rencontrés et solutions proposées, etc. Toutes choses qui ne peuvent pas se réaliser correctement ou en tous cas pas avec le niveau de précision que nous avons besoin pour atteindre nos besoins de productivité (je précise que la productivité est le carburant d'une entreprise et il ne faut pas la condamner).

Par ailleurs je suis d'accord que les rémunérations n'évoluent pas en adéquation avec la plus-value apportée pas les salariés, et qu'un salarié à qui l'on propose un salaire identique à celui quand on était moins exigeant en termes de qualification va se sentir floué.
Revenir en haut Aller en bas
signora

signora

Féminin Nombre de messages : 17197
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 19:44

Ce qui est certain c'est que m^me à titre personnel avoir un niveau correct de culture générale et d instruction est un enrichissement.
Et cela permet tout de m^me de pouvoir à tout moment repartir vers une formation.
J'ai vu des gosses de 14 ans arrêtés leur scolarité pour rentrer en apprentissage. Ils sont de bons ouvriers mais sont très limités dans leur avenir professionnel.
Un bac pro aurait été un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
_Christophe_

_Christophe_

Masculin Nombre de messages : 567
Age : 47
Localisation : Saint Denis de Pile (33)
Date d'inscription : 11/11/2008

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 19:49

signora a écrit:
Ce qui est certain c'est que m^me à titre personnel avoir un niveau correct de culture générale et d instruction est un enrichissement.
Et cela permet tout de m^me de pouvoir à tout moment repartir vers une formation.
J'ai vu des gosses de 14 ans arrêtés leur scolarité pour rentrer en apprentissage. Ils sont de bons ouvriers mais sont très limités dans leur avenir professionnel.
Un bac pro aurait été un minimum.
Tout a fait et c'est pourquoi il faut maintenir la pression pour augmenter le niveau de formation qui permet d'accéder à plus de qualification.
Sauf qu'aujourd'hui avec un bac, et c'est pourquoi je comprends les réticences de Jean-Luc, l'horizon professionnel est plus large, mais la marge d'augmentation de rémunération continue à être étroite...
Revenir en haut Aller en bas
signora

signora

Féminin Nombre de messages : 17197
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 19:54

Citation :
Sauf qu'aujourd'hui avec un bac, l'horizon professionnel est plus large, mais la marge d'augmentation de rémunération continue à être étroite...


Sans le bac l'horizon professionnel est encore plus étroit.
Les possiblités de progression très limitées.
Quant aux rémunérations je crois que de toutes façons pendant quelques années travailler ne serait ce que pour gagner sa vie va être un luxe.
C'est pour cela que je considère qu'avoir un niveau de culture générale appréciable permet une ouverture d'esprit qui peut permettre de trouver un sens à la vie.
Revenir en haut Aller en bas
_Christophe_

_Christophe_

Masculin Nombre de messages : 567
Age : 47
Localisation : Saint Denis de Pile (33)
Date d'inscription : 11/11/2008

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 20:08

Oui mais attention à ne pas tomber dans l'excès qui serait : le manque de rémunération peut se masquer avec d'autres centres d'intérêt.
Je suis malgré tout d'accord sur le fait que la course effrénée à la consommation (déjà dénoncée dans les années 70) accentue les problèmes de rémunération et que plus d'éducation culturelle permettrait de rééquilibrer nos attentes.
Revenir en haut Aller en bas
tulipe2



Nombre de messages : 1772
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/11/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 20:52

Jean-Luc a écrit:

Le bruit qui court, c'est une légende urbaine.
Ce qui s'est passé (en tout cas à Paris) , c'est qu'il a été donné n'importe comment : de très bons élèves ont été recalés et des derniers de classe l'ont eu sans problème.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeLun 28 Déc 2009 - 10:03

Il faut reconnaître que l'absence d'écrit pour des examens 100% oraux a un peu biaisé les résultats, avantageant les bons "tchatcheurs" et pénalisant les caractères non diserts.

Et, perso, je n'ai jamais été très bon à l'oral, surtout dans les matières non scientifiques : plus tard, j'ai réussi l'"exploit" en 2e année de DUES d'être dans les 10 premiers (sur 200) à l'écrit et de ne pas être reçu car seul et unique recalé non repêché à l'oral !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Invité
Invité



Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeLun 28 Déc 2009 - 10:15

Peut être qu'avoir le bac c'est bien, mais il faudrait déjà s'arranger pour que les gens sortant du Lycée sachent écrire en français.

Je me suis toujours considéré comme mauvais en orthographe, mais je suis un des meilleurs de ma promotion, parce que je suis capable de conjuguer correctement les verbes au présent et de faire la différence entre un participe passé et un infinitif. Et je suis en Master, il y a une filtration à l'entrée selon les notes obtenues en Bac+2.

Des gens sortent avec le Bac en sachant à peine lire ! Certaines personne dans ma promotion ont énormément de mal pour lire un texte à haute voix.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeLun 28 Déc 2009 - 10:28

vincent15 a écrit:
Des gens sortent avec le Bac en sachant à peine lire !
Ce qui est une totale aberration...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
edouard



Masculin Nombre de messages : 239
Age : 48
Localisation : melun
Date d'inscription : 03/12/2009

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeLun 28 Déc 2009 - 11:48

Il Faudrait aussi que les diplômes soient en concordance avec les besoins économiques du pays et du travail !

Avoir un bac + 18, c'est bien, mais pour faire chauffer des frittes chez Mac Do c'est pas utile !

Je vous le demande, QUELLE SOCIETE VOULONS NOUS ?

Nous parlons de politique au sein de notre pays, le tous est de savoir ce que nous voulons !
Et ce que nous voulons, est surtout, à la base, déterminé par les besoins primaire que nous avons besoin !
A savoir: Manger, boire, et un toît chaud pour dormir !
Bien sur, après, il y a tous ce qui atrait aux transports et autre !

Le tous, c'est de restructurer notre pays de façons à ce que tous le monde aient un toît, à mangé et à boire, et participe à cette civilisation par le biais d'un travail !
Et tous celà va dépendre aussi de la démographie de notre pays !

Nous avons les moyens et les solutions de faire quelque chose, le tous est de savoir comment nous alons le faire, et pour quelles raisons !
Revenir en haut Aller en bas
signora

signora

Féminin Nombre de messages : 17197
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeLun 28 Déc 2009 - 12:18

Citation :
Nous avons les moyens et les solutions de faire quelque chose, le tous est de savoir comment nous alons le faire, et pour quelles raisons !

C'est pas vraiment en rapport avec l'histoire-géo.
Mais sur le bon fil indique nous les moyens que tu préconises ...
Nous avons tous ici la volonté de trouver un système économique qui donne à manger et à se loger, de l'instruction, quelques loisirs, à tous.

Mais de grace n'ouvre pas un fil tu vas pouvoir t'exprimer sur un de ceux qui sont en place.
Revenir en haut Aller en bas
tulipe2



Nombre de messages : 1772
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/11/2007

Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitimeSam 9 Jan 2010 - 9:56

Communiqué de presse du 26 novembre 2009

Le nouveau lycée Sarkozy-Chatel : un écran de fumée.

Le collectif Sauver les lettres demande le retrait de la réforme du lycée annoncée par le ministère le 19 novembre dernier (1). Il dénonce avec force le langage trompeur des annonces officielles, relayé sans distance par des médias mal informés : l’emballage scintillant dissimule de profondes régressions. Les mesures envisagées réduisent en effet le temps d’enseignement, laminent des matières entières ou mettent en péril leur maintien, et nuisent à la formation des lycéens. Aucune des nouvelles dispositions n’améliore la situation actuelle. Enfin le prétendu " rééquilibrage " des filières est de la poudre aux yeux : la filière littéraire en particulier ne peut que souffrir des restrictions objectives qui lui sont imposées.
Sauver les lettres dénonce tout d’abord l’annonce tonitruante mais fallacieuse de la " création " de deux heures " d’accompagnement personnalisé ". Loin d’être une " création ", ces deux heures vaguement affectées à un " soutien " cachent une suppression de deux heures d’enseignement : elles écrêtent au passage quatre disciplines de fond. Elles se substituent en effet, dans la classe de Seconde, à des cours de sciences (SVT et physique) et aux heures actuelles de " modules " (cours en demi-classe) de français et histoire-géographie, assurés par les professeurs de la classe dans leur matière. On voit mal comment un " accompagnement " qui fait disparaître des cours pourrait combler les lacunes qu’il cause, et serait plus " personnalisé " de ne plus être forcément dispensé par des professeurs qui connaissent les élèves et enseignent les matières dont ils auraient besoin… Ce tour de passe-passe, étendu en Première puis en Terminale, et couvert par un discours compatissant pour les élèves en difficulté, est surtout une machine à supprimer des cours, et à assurer la disparition d’une partie des 16 500 postes fermés en 2010 dans l’Education nationale. De plus, sans aucun cadrage national disciplinaire, cet accompagnement fourre-tout dépendant des moyens rectoraux renforcera l'inégalité des élèves : entre les lycées qui le transformeront en cours et ceux qui ne pourront en faire au mieux qu’une étude surveillée, le fossé sera profond.
En français, ce stratagème induit une perte sévère d’enseignement : au moment où les difficultés des élèves sont patentes et où les universités se mettent à imposer à leurs étudiants de suivre des cours de maîtrise de la langue, le ministère supprime en Seconde un module bi-mensuel (soit ½ heure par semaine) ; en outre, l’heure hebdomadaire d’" aide individualisée " de français instaurée en 1999, réservée aux élèves en difficulté dans cette matière, disparaît elle aussi de la grille horaire. Il en est de même en mathématiques.
La filière littéraire quant à elle est laminée par la réforme. Bâtie, contrairement aux séries scientifique et économique, sur des options et non des matières obligatoires, elle voit ses bases s’effondrer : les options " de détermination " actuelles de 3 heures par semaine deviennent " d’exploration " et sont réduites à 1 h 30 dans le lycée Chatel. Les matières à option d’arts (arts plastiques, histoire des arts, théâtre, cinéma, danse), qui constituaient une spécialité du bac L, perdent ainsi en Seconde la moitié de leurs horaires (2), et ne peuvent s’additionner : le premier enseignement " d’exploration " d’économie ou de gestion étant obligatoire, il supprime de fait le choix d’un second enseignement littéraire ou artistique actuellement possible. Quant au latin, au grec, aux troisièmes langues vivantes, également piliers de la série L tout en étant ouverts aux autres séries, leur avenir est menacé ; le ministère, qui évoque une " option " supplémentaire non définie de 3 heures, ne l’inclut pas dans la grille officielle de Seconde : quels établissements, et avec quels moyens, pourront proposer ces options ? Sans grille de référence pour protéger les matières d'une part, les postes d'autre part, des enseignements entiers préférentiellement littéraires vont disparaître au gré des contractions budgétaires.
De plus, la nouvelle grille horaire de Première, regroupant toutes les séries générales pour les enseignements communs sous prétexte de réorientation bien aléatoire, est particulièrement préjudiciable pour la L, qui perd une heure de langue vivante 2 et voit l’enseignement de français artificiellement divisé en 4 heures de français " enseignement commun ", et 2 heures de " littérature française ", enseignement de spécialisation : les élèves de la même classe auront-ils deux professeurs de français, l’un de langue et communication et l’autre de littérature ? En outre, les mathématiques disparaissent des enseignements obligatoires, amputant ainsi de façon dommageable la culture scientifique des élèves littéraires. Ainsi, contrairement à la situation actuelle, il n’y aura plus d’épreuve anticipée de mathématiques en série L au baccalauréat. Mais, miracle de survie, elles réapparaissent dans le cycle terminal sous forme d’option, en concurrence avec sept autres ! De qui se moque-t-on ?
En Terminale, la filière littéraire continue de perdre des heures spécifiques : l’horaire de l’enseignement des lettres est divisé par deux, en passant de 4 à 2 heures hebdomadaires… Et la nouvelle option littéraire de " droit et grands enjeux du monde contemporain " (à qui va revenir cette option rutilante ?) vient faire concurrence au latin, au grec ou aux arts, pouvant ainsi contribuer à leur disparition..
Il ne faut donc pas prendre les vessies officielles pour des lanternes. La comparaison des enseignements existants avec les projets ministériels montre aisément la propagande (3). Le nouveau lycée Chatel menace particulièrement les enseignements artistiques, les lettres, les langues vivantes " rares ", le latin, le grec, dont la survie devient aléatoire dans un contexte mal garanti et concurrentiel. Ayant pour seul objectif les suppressions de postes, il constitue une grave menace pour la formation des lycéens, quelles que soient les filières d’ailleurs : la disparition de l’enseignement de l’histoire en Terminale scientifique est lourde de signification.
Collectif Sauver les lettres

1. http://media.education.gouv.fr/file/11_novembre/06/8/Conference_de_presse_lycee_127068.pdf
2. Le laminage des options par leur changement de statut (passage de 3 h d’" enseignement de détermination " à 1 h 30 d’" enseignement d’exploration ") atteint également les sciences économiques et sociales (SES), et dès 2010 certaines séries technologiques : la série STG voit son horaire d’option IGC de Seconde diminué de moitié, et la série ST2S voit ses options de sciences médico-sociales et de biologie des laboratoires passer de 6 heures hebdomadaires cumulées à 3 heures.
3. Voir sur le site de Sauver les lettres les tableaux comparatifs de la Seconde actuelle et de la nouvelle Seconde Chatel : http://www.sauv.net/lycee2010HorairesSeconde2.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Suppression de l'Histoire-géo en terminale S   Suppression de  l'Histoire-géo en terminale S - Page 9 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Suppression de l'Histoire-géo en terminale S
Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un peu d'histoire.
» Média: comment s'écrit l'histoire
» La grande histoire de la Gabelle
» Emission toute une histoire, témoignages parents (vidéo)
» Histoire des communes - Bec-de-Mortagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: